Skip to main content
3 décembre 2020

Suite aux États généraux de la Culture, l’Appel des indépendants publie son manifeste

par Théo Poddevin

Suite aux États généraux des structures culturelles et des médias indépendants les 6 et 7 octobre 2020 à Lyon, et réunissant plus de 1 600 signataires, l’Appel des indépendants publie son manifeste.

Initié par les associations lyonnaises Arty Farty et Mediatone en mars, l’Appel des indépendants a réuni les 6 et 7 octobre dernier à Lyon plus de 150 acteurs culturels pour les États généraux des structures culturelles et des médias indépendants. Entre-temps avaient déjà été organisés plus de 60 workshops dans toute la France afin de faire émerger des idées sur de nombreuses thématiques (écologie, intégration du public, rapport avec les pouvoirs publics, etc…). Jusqu’ici, cet appel des indépendants a réuni plus de 1 600 signataires, tous.tes engagé.es « pour dessiner un nouveau contrat social et culturel en phase avec les priorités et urgences de notre temps ». Et c’est donc un manifeste de 250 pages qui vise à « défendre une culture ouverte et ancrée dans son époque » qui voit le jour.


« C’est important de faire remonter les idées et les solutions du terrain, sur lesquelles peuvent s’appuyer nos hommes et femmes politiques pour créer les politiques culturelles. Et non pas l’inverse », explique Thomas Bordese du festival les Electropicales. Afin de faire croître encore l’ampleur de cette initiative nationale, l’Appel des indépendants a créé reset! qui reprend le modèle de l’appel initial des indépendants mais avec, cette fois, une vocation européenne, toujours pour « réfléchir à quel avenir on souhaite pour le paysage culturel local, français et européen ».

 

À lire également
Appel à la mobilisation pour sauver la culture indépendante

 

Toutes les informations sont disponibles ici, sur le site de l’appel des indépendants.

Et si vous cherchez bien, on est sur la photo (en Une). Où est Charlie ?

Visited 44 times, 1 visit(s) today