Techno underground et politique no-photo, le club suisse Folklor dévoile sa programmation-anniversaire

Poudreuse l’après-midi et club­bing la nuit ? Si on trou­ve un tas de fes­ti­val et de soirées élec­tron­iques dans les sta­tions de ski l’hiv­er pour répon­dre à l’af­flux des touristes, ces évène­ments aux pro­gram­ma­tions par­fois sans sur­pris­es ni pris­es de risques sont sou­vent organ­isés par de gross­es agences spé­cial­isées. En Suisse, à Lau­sanne pour être pré­cis, le club under­ground Folk­lor pro­pose lui une autre approche de la fête, plus rad­i­cale. Inau­gurée en 2016, la salle offre une capac­ité de 300 per­son­nes sur le dance­floor et observe une poli­tique stricte inter­dis­ant les pho­tos. À la clef, des soirées plus intimistes pour ce lieu ouvert toute l’an­née, qui a su devenir une des­ti­na­tion prisée en moins d’un an.

La pro­gram­ma­tion du club s’adresse plutôt à un pub­lic aver­ti en invi­tant des artistes issus des meilleures scènes under­grounds du monde noc­turne. Sont passés par le DJ booth du Folk­lor Anthea, Ben VedrenCassy, Chez Dami­er, Cos­min TRG, Culoe De SongDinkyD’Julz, Dr. Rubin­stein, Eagles & But­ter­flies, Isolee, Ivan Smag­ghe, Léo Pol, Mar­co Res­mann, Mark Hen­ning, Mar­tyn, Matthew Her­bertMol­lyMoritz Von OswaldRed Axes, Roman Flügel, Son­ja Moon­ear et on va s’ar­rêter là car la liste est encore très longue.

Le club a partagé sa pro­gram­ma­tion men­su­elle, sorte d’an­niver­saire sans chichis ni feux d’ar­ti­fices, mais véri­ta­ble marathon pour ceux qui parvien­dront à tenir la cadence. Sont con­viés pour décem­bre Man­drax, Dachs­hund, Prins Thomas, Pro­sumer, Mary Yuzovskaya, Manolo, Hatari, DJ Spin­na, Mr. G, Camion Bazar, Baikal, Ata, Arge­nis Brito, Subb-An… La liste com­plète des soirées et des DJs sera disponible sur la page du club au fur et à mesure. Restez à l’af­fut si danser au bord du lac Léman vous branche.

(Vis­ité 1 261 fois)