Skip to main content
19 décembre 2017

Terreur et désolation dans le nouveau clip de Special Request (alias Paul Woolford)

par Corentin Kieffer

Special Request est l’alias break beat de Paul Woolford, habituellement plus connu pour sa tech house. Le producteur a sorti trois albums sous ce nom, sur les labels Houndstooth et XL Recordings. Le dernier en date, Belief System, visitait également les terrains drum’n’bass et downtempo. On retrouve également cette direction dans son Fabriclive 91 pour la célèbre série de mixes du club/label londonien Fabric, où Paul Woolford réunissait DJ Stingray, 214, Nolige, Cristian Vogel ou encore Carl Craig.

Inspiré par les génériques de nos séries modernes, façon Black Sails, Vikings ou Westworld, le clip de « Light In The Darkest Hour » illustre une terrible vision, où la désolation et la peine semblent avoir envahi notre monde. Une bonne idée de l’enfer où même les anges ne peuvent nous venir en aide. L’esthétique des sculptures numériques est selon l’artiste derrière ce clip, Brendan Bennett, une extension de La Porte de l’Enfer par Rodin. Vous avez compris, c’est pas joyeux mais c’est beau.

Visited 5 times, 1 visit(s) today