La friche culturelle Mains d’Œuvres dévoile la programmation de son festival MOFO !

Cam­era ? Teknomom ? Eat Gas ? Emmanuelle Par­renin ? Fran­cis Lung ? Mam­mane Sani ? Lone­ly Band ? Oui, c’est vrai, on ne con­naît pas grand monde dans la pro­gram­ma­tion de la qua­torz­ième édi­tion du MOFO. Ah si, Dol­lkraut, Cliché et DBFC nous par­lent. Les équipes de Mains d’Œuvres, la friche cul­turelle qui organ­ise l’évène­ment, ont man­i­feste­ment entre­pris un gros tra­vail de sélec­tion musi­cale. Entre les musiques tra­di­tion­nelles kur­des et syri­ennes revis­itées par Rizan Said, le punk psy­chédélique avec Noy­ades, la tech­no indus­trielle et drone pour Giant Swan ou les hurlements des syn­thé­tiseurs de Poi­son Fort, la sélec­tion est large et avec une forte personnalité !

Le fes­ti­val MOFO est prévu du 18 au 20 jan­vi­er 2018 à Saint-Ouen. Pour ceux qui veu­lent goûter à la pro­gram­ma­tion, rendez-vous sur le site. Mal­heureuse­ment, il s’a­gi­ra peut-être de la dernière édi­tion. En effet l’équipe de Mains d’Œuvres est con­fron­té à la fin du con­trat de bail pour les locaux qu’ils occu­pent près de la Porte de Clig­nan­court, la mairie souhai­tant y installer un nou­veau Con­ser­va­toire. L’af­faire n’est pas per­due, Mains d’Œuvres pro­posant d’ac­cueil­lir ce Con­ser­va­toire au sein de la friche cul­turelle et faire fonc­tion­ner les deux entités de con­cert. À tra­vers des expo­si­tions, des spec­ta­cles, des ate­liers, des ren­con­tres créa­tives, de l’ac­com­pa­g­ne­ment des artistes, ce lieu a per­mit de soutenir la pra­tique de la cul­ture (15 000 créa­teurs ont prof­ité de la struc­ture) et de créer un espace d’échange pour les locaux (25 000 vis­i­teurs par an). Un vrai suc­cès, dont la philoso­phie trou­ve écho dans d’autres pro­jets comme le Point Éphémère, le Con­fort Mod­erne (qui vient juste de rou­vrir) ou de façon plus under­ground avec l’Élab­o­ra­toire. Pour ceux qui souhait­erait soutenir Mains d’Œuvres, une péti­tion a été lancé à cette adresse.

 

(Vis­ité 346 fois)