Crédit : Aldo Paredes

The Black Madonna étend son label We Still Believe, et lance sa propre radio !

Rien ne l’ar­rête. The Black Madon­na s’é­tait déjà imposée en tant que DJ sur­voltée — on a pu le véri­fi­er une énième fois au Kap­pa Futur Fes­ti­val de Turin. Puis en tant que patronne du label et de la mar­que We Still Believe. Aujour­d’hui, la spé­cial­iste de la house étend son empire en fon­dant sa pro­pre web radio. Le pre­mier épisode ver­ra le jour ce ven­dre­di 19 juil­let. Le but de la pro­duc­trice est bien évidem­ment de trans­pos­er l’én­ergie des clubs qu’elle fréquente à tra­vers cette dif­fu­sion heb­do­madaire et mon­di­ale. Chaque épisode sera accom­pa­g­né d’une track­list disponible sur son site offi­ciel, afin de trans­met­tre les con­nais­sances de la DJ en musique, le tout livré avec son énergie et son car­ac­tère inim­ita­bles.

Marea Stam­per n’a en effet plus à prou­ver son titre d’artiste inter­na­tionale, après être dev­enue la pre­mière femme à être nom­mée DJ de l’an­née par Mix­mag et avoir inté­gré la liste des 10 meilleurs DJs de la planète d’après Res­i­dent Advi­sor. We Still Believe, sa nou­velle web radio, ne mar­quera pas les pre­miers pas de l’artiste dans ce domaine. Elle est en effet déjà passée par les bancs de BBC Radio 1 à tra­vers une rési­dence réussie : “J’AIME la radio. En fait, j’ai appris à être DJ sur les ondes de ma sta­tion uni­ver­si­taire et toutes ces années plus tard, le fait de pou­voir vous par­ler à tra­vers la radio demeure une expéri­ence par­ti­c­ulière­ment exci­tante.” déclare Marea Stam­per avant d’a­jouter : “Vous enten­drez les derniers et les plus grands dis­ques de musique de danse et les morceaux les plus pro­fonds de l’ar­rière de la caisse, tous présen­tés par moi… et peut-être un invité spé­cial ou deux.” De l’én­ergie et du mys­tère : aucun doute, The Black Madon­na est une ani­ma­trice née.

The Black Madon­na sera à l’hip­po­drome d’Au­teuil le 8 sep­tem­bre prochain à l’oc­ca­sion du Piknic Élec­tron­ik. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 267 fois)