Tsugi daily : Les Veillées Électroniques invitent Jeff Mills pour soutenir la cause des exilés

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Les Veillées Électroniques : quand la techno s’engage pour la cause des exilés

Faire la fête pour la bonne cause ? En voilà une idée qu’elle est bonne. L’association des Eveil­lés organ­ise les 25 et 26 sep­tem­bre Les Veil­lées Elec­tron­iques à la Gaîté Lyrique. Et ça n’a pas séduit que nous puisque Jeff Mills sera de la par­tie. A cette occa­sion, le père de la tech­no compte présen­ter son nou­veau live nom­mé Things To Come en parte­nar­i­at avec la Jeff Mills Arts Foun­da­tion. Le line‐up sera prin­ci­pale­ment fait de live d’artistes européens dans la veine tech­no. Cepen­dant, on ne met pas tout le monde dans le même sac. En effet, par­mi les excep­tions, on a Mur­cof et Malo Lacroix qui joueront ensem­ble. Ils parta­gent un live audio­vi­suel dans un style abstrait qui s’apparente à de la musique de film. Mono­lake, artiste berli­nois aux mul­ti­ples cas­quettes dont celle de développeur, fait aus­si par­tie des phénomènes orig­in­aux par­mi les invités des Veil­lées Élec­tron­iques. On entend l’influence des machines dans ses titres expéri­men­taux. Tous les béné­fices de la soirée seront rever­sés à l’association Paris d’exil qui apporte un sou­tien matériel, médi­cal, psy­chologique et admin­is­tratif aux per­son­nes exilées. Tous les artistes vien­dront en bénév­ole. Et ça, c’est beau.

Myth Syzer et Bonnie Banane collaborent à nouveau sur “La Clef”…

Allô mon amour. Elle ne sor­tait plus de notre tête depuis main­tenant deux ans. Aujourd’hui, le duo le plus sen­suel du rap français s’est retrou­vé de nou­veau. “La Clef”, pro­duit par Myth Syz­er et accom­pa­g­né de la voix envoû­tante de Bon­nie Banane, est une sorte de suite au pre­mier morceau. Là où dans le code, l’on chan­tait “Toi et moi s’aime / Mais toi et moi on saigne”, “La Clef” s’ouvre avec un clair “Toi et moi on saigne plus / Car toi et moi on s’aime plus”. Une sorte de douche froide après l’amour, le réveil après la rup­ture. Avec une pro­duc­tion sim­i­laire à celle du titre précé­dent, le duo con­tin­ue d’explorer les tra­vers de l’amour. Après le code et la clef, on attend la suite avec le mot de passe ?

Penelope Antena nous invite dans son studio dans le clip de “June’87”

Pene­lope Ante­na avait déjà été la vedette de l’un de nos nom­breux coups de pouce, cette série d’articles qui visent à met­tre en lumière les artistes qui nous scotchent à notre siège. Aujourd’hui encore, la chanteuse ne déçoit pas. De retour avec le clip de “June ‘87” (extrait de l’album Ante­lope), on la retrou­ve dans un envi­ron­nement auquel elle nous avait bien habitué. Un stu­dio per­du dans les mon­tagnes, au milieu des arbres, où l’on explore les méan­dres des influ­ences de Pene­lope Ante­na. Cas­settes par cen­taines sont empilées au sol, comme un gros chaos musi­cal, puits des inspi­ra­tions de la chanteuse. Une sorte de ses­sion qui per­met d’introduire le morceau, “June’87”, pro­duit suite à la décou­verte d’une petite cas­sette cachée dans un vieil enreg­istreur appar­tenant à son grand père. Nos­tal­gie, créa­tion et bal­lade dans les bois. La recette par­faite pour démar­rer un week‐end des plus apaisants.

 

(Vis­ité 247 fois)