The Chemical Brothers dévoile “Free Yourself”, premier titre original depuis 2015

Libér­er les corps, les langues et les esprits. Trois ans après leur dernier album Born In Echoes, les Chem­i­cal Broth­ers ont vis­i­ble­ment repris le chemin des stu­dios pour pon­dre de nou­velles com­po­si­tions. Après avoir écumé les routes et les fes­ti­vals d’Europe tout l’été -pas­sant notam­ment par l’Alena, Lunal­lena et Dour‐ ils dévoilent aujourd’hui “Free Your­self”, sin­gle élec­tron­ique acide comme une ode au lâcher‐prise.

Trois ans c’est long, alors on s’offre une piqûre de rap­pel, s’il en était besoin : The Chem­i­cal Broth­ers, ce n’est rien d’autre qu’une défer­lante élec­tron­ique insti­ga­trice de la vague big beat entre house, tech­no et hip‐hop, qui a rav­agé la scène bri­tan­nique -et européenne‐ des années 90. Le mythique duo de Man­ches­ter a teasé sa nou­velle sor­tie cet été, avec deux vidéos de quinze sec­on­des plus intri­g­antes et dérangeantes l’une que l’autre. D’abord d’étranges hommes masqués pour annon­cer le 12ème épisode de leur série Elec­tron­ic Bat­tle Weapon (des lots de sin­gles tail­lés pour les clubs), puis un clip met­tant en scène qua­tre per­son­nages en com­bi inté­grales et en lutte avec des cordes sur une musique énervée : un court aperçu du sin­gle “Free Your­self”.

Free your­self, free us, dance!” : plus qu’une invi­ta­tion, une som­ma­tion. Des toms de bat­terie déten­dus pour sug­gér­er une ambiance trib­ale, une basse deep bien ronde, des per­cus claires proches du break­beat, mais surtout des lignes acides et une malle d’effets surex­cités pour vous retourn­er le cerveau… “Free Your­self” mar­que un retour inspiré, très énervé et libéra­teur de The Chem­i­cal Broth­ers. De bon augure pour la suite?

Retrou­vez le duo en con­cert le 3 octo­bre à l’Accorhotels Are­na, avec 2 Many Dj’s en pre­mière par­tie.

(Vis­ité 1 776 fois)