Skip to main content
9 juillet 2018

The Chemical Brothers, NTM, Her et Bagarre au festival Lunallena de Juan-les-Pins

par Corentin Fraisse

Une programmation archi-propre et vue sur la mer sous la « pleine lune ». Porté par le quotidien Nice-Matin dans une volonté de diversifier l’offres des festivals dans une région qui penche traditionnellement vers le jazz, le festival Lunallena débarque à Juan-les-Pins pour une édition de feu. Avec notamment une date unique en France des Chemical Brothers, le jeudi 26 juillet.

Le concept de Lunallena se situe à la rencontre du concert et du festival : huit artistes triés sur le volet sur deux jours, avec chaque soir une tête d’affiche qui joue un live complet d’1h30. Un peu d’électro, de pop et de rap dans ce monde de jazz. Et même du street art cette année, puisque les artistes Patrick Moya, Reaone et Spazm Atriaseront présents pour poser fresque et graffitis… Côté musique, d’abord des visages locaux à l’affiche : LuneApache, des textes en français sur des compos pop-rock psychédéliques assez planantes, à mi-chemin entre Primal Scream et Etienne Daho, mais aussi le rappeur Kaotik 747, plutôt chauvin au vu de son amour pour l’OGC Nice et de ses titres « Nissa » ou « Sans arme ni haine ni violence » (en référence au casse d’Albert Spaggiari à la Société Générale de Nice en 1976). Suivront des artistes habitués aux festivals : préparez-vous à la fougue sexuelle de Bagarre, à la soul sensuelle de Her et aux reggaemen américains SOJA (pour « Soldiers Of Jah Army »). Et puisqu’on ne peut si facilement rompre le lien que la région tisse avec le jazz, venez danser devant Lucky Chops, un ensemble de cuivres adepte des reprises pop ultra-festives (dans la même verve que Meute), qu’on avait déjà pu voir à La Défense Jazz Festival.

Surtout, le festival offre deux têtes d’affiche monstrueuses. The Chemical Brothers, déferlante électronique instigatrice de la vague big beat, entre house, techno et hip-hop. Le duo mythique de Manchester jouera au Lunallena sa seule date de l’été en France, une exclu sur l’année en région PACA, ce jeudi 26. Et pour ceux qui « ne voient le hip-hop qu’avec des samples de pop« , NTM reviendra donner une bonne grosse piqûre de rappel avec du rap old-school, une énergie grasse et libératrice.

Alors rendez-vous fin juillet à Juan-les-Pins pour deux jours de musique les pieds dans le sable au Lunallena fesitval.

Plus d’infos sur leur page Facebook

Visited 8 times, 1 visit(s) today