The Pirouettes cherche “Ce Paradis” dans son dernier clip et annonce l’album “Monopolis”

Après les encour­ageants “Tu peux compter sur moi” et “Bais­ers volés”, le duo The Pirou­ettes dévoile un troisième extrait de l’al­bum Monop­o­lis qui sor­ti­ra le 28 sep­tem­bre. Dans le clip de “Ce Par­adis” tourné à l’Ob­ser­va­toire mil­limétrique du plateau de Bure (Hautes-Alpes), on voit Vick­ie et Leo déam­buler sans fin dans un décor rétro-futuriste. Ils courent en vain sur des falais­es déser­tiques et embrumées, au milieu d’im­menses paraboles.

Sur une instru vaporeuse et entraî­nante, le cou­ple évoque la fragilité des rela­tions amoureuses et lie encore une fois l’in­time à l’u­ni­versel. Débit robo­t­ique, har­monies à l’oc­tave, refrain à la mélodie sim­ple : une chan­son électro-pop à la française par­faite­ment effi­cace. Monop­o­lis, le deux­ième album du duo d’An­necy, s’an­nonce déjà comme un opus nar­ratif entre chronique amoureuse et jour­nal intime. Le titre rend hom­mage à la chan­son du même nom, écrite et com­posée par Michel Berg­er il y a quar­ante ans. Dans Star­ma­nia, “Monop­o­lis” était la cap­i­tale fic­tive de l’Oc­ci­dent chan­tée par France Gall : “Quand nos enfants auront vingt ans / Nous, on sera d’un autre temps / Le temps d’a­vant Monop­o­lis”. La fil­i­a­tion est claire.

Après une tournée sur les routes de France et de Navarre mais aus­si à New York et Mon­tréal, puis une reprise remar­quée de “Le ciel, le soleil et la mer” sur la com­pi­la­tion Sou­venirs d’été, il fau­dra patien­ter jusqu’à l’au­tomne. Peut-être en con­tem­plant cette improb­a­ble pochette d’al­bum… entre fas­ci­na­tion et gêne non-dissimulée.

 

 

(Vis­ité 726 fois)