Crédit : Jean Adrien Morandeau

Théo Muller, Chloé, Benjamin Fröhlich : le festival Big Love à Rennes dévoile sa programmation pour 2019

Le fes­ti­val le plus roman­tique de France. Le Big Love revien­dra inve­stir la ville de Rennes du 7 au 9 juin prochain pour la cinquième année con­séc­u­tive. Conçu par Crab Cake Cor­po­ra­tion en 2015, le fes­ti­val se donne pour mis­sion de sur­pren­dre et de réu­nir : « On souhaite véhiculer de bonnes éner­gies. Le mes­sage c’est “dan­sons ensem­ble et parta­geons quelque chose de posi­tif”. Beau­coup de gens ont ce désir assez sim­ple. D’où le nom totale­ment assumé de Big Love. Sans doute un peu utopique, mais on en a besoin et la fête est un vecteur priv­ilégié pour y arriv­er » affirme Luc Don­nard, le fon­da­teur et directeur artis­tique de Crab Cake Cor­po­ra­tion.

L’occasion de décou­vrir, ou de redé­cou­vrir les rues bre­tonnes de Rennes à tra­vers la musique élec­tron­ique. Rêve ambitieux, mais rêve réus­si. Le fes­ti­val Big Love est en effet devenu expert dans l’art de mag­ni­fi­er les lieux de la ville, entre le square de la Touche et le tout nou­veau MeM, un chapiteau au bord au bord de la Vilaine.

Pour inve­stir tous ces lieux atyp­iques, il s’agit d’avoir des invités de choix. Pour cela, le Big Love ne déçoit pas. Icône de la musique élec­tron­ique française, Chloé fera danser les fes­ti­va­liers ren­nais pour la pre­mière fois. Elle sera bien entourée, entre le duo ital­ien spé­cial­iste de la house Mar­vin & Guy, déjà passé par le Big Love, les Alle­mands Lauer et Ben­jamin Fröh­lich, patron du label Per­ma­nent Vaca­tion et les valeurs mon­tantes : Gigs­ta et le Français Théo Muller. Du côté anglo‐saxon, le fes­ti­val a fait appel au DJ culte de New‐York, Justin Strauss, ain­si qu’au très éclec­tique duo écos­sais Opti­mo. Une vague d’amour.

Crédit : Juli­ette Bauge

(Vis­ité 780 fois)