Illustration ©Yasmine Gateau pour Tsugi

Tsugi 135 : La musique fait son #MeToo, disponible partout

par Tsugi

Le numéro 135 de Tsu­gi « La musique fait son #MeToo », est disponible en kiosque et à la com­mande en ligne. Édi­to et sommaire.

Enfin. C’est en 2007 que #metoo a été lancé aux USA, pour dénon­cer les har­cèle­ments et les vio­lences sex­uelles, notam­ment envers les femmes dans un cadre pro­fes­sion­nel. Dix ans plus tard, suite à l’affaire Wein­stein, le mou­ve­ment a mis le feu au ciné­ma. Et c’est seule­ment aujourd’hui, avec beau­coup de retard, que la musique est sec­ouée à son tour par l’onde de choc, sous la pres­sion de courageuses activistes. Nous devions appuy­er ce com­bat en lui offrant notre cou­ver­ture. D’autant plus qu’il est soutenu par une remar­quable enquête signée Clé­mence Meu­nier, qui va bien au-delà des sim­ples anec­dotes sur des com­porte­ments lam­en­ta­bles (notre pro­fes­sion, on le ver­ra ici, n’en est hélas pas exempte), pour non seule­ment établir un état des lieux d’un milieu en pleine remise en ques­tion (comme cette vague de départs de respon­s­ables dans les majors du disque), mais aus­si dress­er des pistes pour un futur heureuse­ment débar­rassé de ces pra­tiques sor­dides. On l’espère. Et cela méri­tait bien sûr de bous­culer notre som­maire. Puisqu’avant l’arrivée de cet arti­cle dans notre boîte mail, nous avions eu envie de vous racon­ter des grandes, mais aus­si des petites his­toires de club­bing, si essen­tiel dans le développe­ment des musiques élec­tron­iques, comme l’explique bril­lam­ment dans ces pages l’érudit Jean-Yves Leloup. S’ils ne fig­urent pas en couv’, on leur a quand même gardé une large place dans ce numéro. Parce que fer­més depuis plus de huit mois, sans la moin­dre lueur d’espoir quant à leur réou­ver­ture dans un futur proche, les clubs nous man­quent tant. Dites, quand reviendrez-vous ?

Patrice Bar­dot

Sommaire

  • La musique fait son #metoo : et si le monde de la musique tour­nait enfin la page du machisme et du har­cèle­ment banal­isé ? Pour Tsu­gi, les pro­fes­sion­nelles de la musique témoignent. L’en­quête qui dit stop, signée Clé­mence Meunier.
  • Ren­con­tre avec Mir­wais Ahmadzaï, le dis­cret cofon­da­teur des mythiques Taxi Girl et pro­duc­teur pour Madonna.
  • Dans le club :
    • Quel rôle les clubs ont-ils joué dans l’histoire et l’expansion de la musique élec­tron­ique ?  Du Loft de New York au Bassiani de Tbilis­si, en pas­sant par l’AnFer de Dijon ou le Boc­cac­cio Life près de Gand, les dis­cothèques incar­nent plus que des lieux de fête, de danse et d’ivresse…
    • Quelle est l’origine du club­bing et des dis­cothèques ? Petite his­toire des clubs et de la nuit fes­tive, qui prend sa source à Paris, au XIXe siècle.
    • His­toires de clubs légendaires : le Wigan Casi­no et L’Haçienda en Angleterre, l’An­Fer à Dijon, le Robert John­son à Franc­fort ou encore le Berghain de Berlin.
    • Peut-on pro­duire de la musique de club sans clubs ? La ques­tion com­mence à se pos­er avec de plus en plus d’insistance à mesure que la fer­me­ture des clubs se prolonge.
  • B77, God­ford, Shy­girl, Ascen­dant Vierge… Le futur de la musique est dans Tsu­gi.
  • Les inspi­ra­tions de Marie David­son, pour son nou­v­el album Rene­gade Break­down avec son nou­veau groupe : L’œil nu.
  • L’al­bum du mois : Pos­i­tive Men­tal Health Music de Tiña, et des chroniques sur les dernières sor­ties de Cabaret Voltaire, Pablo Alfaya, Rone, WhoMade­Who, Petit Bis­cuit, Extrawelt, et bien d’autres.
  • La pas­sion de Bon­nie Banane : la chanteuse nous a écrit une ôde à… son pouce.
  • Plas­tic Bertrand se prête au jeu du blind-test.
  • Une nuit avec Roísín Mur­phy : l’irrésistible Irlandaise nous racon­te une nuit de févri­er 2019 passée au Berghain…

Tsugi 135, disponible en kiosque et à la commande en ligne.

(Vis­ité 1 246 fois)