Skip to main content
©Mathieu Zazzo
9 mars 2021

🗞 Tsugi 138 : Feu! Chatterton & Arnaud Rebotini, disponible partout

par Tsugi

Tsugi 138, Feu! Chatterton & Arnaud Rebotini, disponible en kiosque et à la commande en ligne. Édito et sommaire.

Jusqu’ici, tout allait (presque) bien. Ce numĂ©ro de Tsugi allait partir Ă  l’imprimerie sous 48 jeures et je m’attelais Ă  mettre la derniĂšre main Ă  l’édito, oĂč j’allais m’enflammer sur au moins 2 000 signes sur ce formidable album de Feu! Chatterton produit avec maestria par Arnaud Rebotini. Quand soudain, le lundi 22 fĂ©vrier Ă  15 h 30, la nouvelle tombe sur les tĂ©lĂ©scripteurs : Daft Punk se sĂ©pare. Ce sont les AmĂ©ricains de Pitchfork, via l’attachĂ©e de presse californienne de Thomas et Guy-Man, qui annoncent en primeur la fin du duo qui avait dĂ©multipliĂ© la dĂ©flagration french touch. Mais dans le fond, cette conclusion d’une histoire dĂ©marrĂ©e en 1993 est-elle vraiment surprenante ? En 2013, leur pharaonique Random Access Memories bouclait en quelque sorte la boucle imaginative du tandem qui retombait dans l’enfance, avec cet hommage rĂ©trofuturiste Ă  la culture disco. Surtout, son extrĂȘme sophistication et la multiplication des instruments interdisaient toute retranscription en concert. Une maniĂšre de doucher les espoirs des millions de fans qui, depuis la fameuse tournĂ©e mondiale Alive de 2006-2007, rĂȘvaient de pouvoir danser « One More Time », ou mĂȘme pour la premiĂšre fois, devant une nouvelle pyramide. Nos deux sphinx en ont donc dĂ©cidĂ© autrement. De toute maniĂšre, si l’on croit les annonces de notre chĂšre ministre de la Culture, il aurait certainement fallu rester assis, distanciĂ©, masquĂ© (ça, c’est logique…) et bien entendu en plein air pour assister en 2021 Ă  un hypothĂ©tique concert de Daft Punk. Car cette annĂ©e ressemble dĂ©jĂ  Ă  un dĂ©calque de 2020. Les prĂ©visions demeurent toujours sombres pour les musiques actuelles en mode debout et en salles couvertes. MĂȘme si la vaccination progresse, que des protocoles sanitaires peuvent ĂȘtre mis en place et que les acteurs du secteur sont prĂȘts Ă  des trĂ©sors d’inventivitĂ© pour accueillir leur public (en nombre pas trop Ă©levĂ©, soyons raisonnables), les clignotants gouvernementaux restent, hĂ©las, au rouge. Rouge justement, comme les flammes qui embrasent ce fameux Palais d’argile, troisiĂšme album de Feu! Chatterton, Ă  l’allure de classique. Le genre d’Ɠuvre dont on sait dĂšs la premiĂšre Ă©coute qu’elle va occuper une place Ă  part dans nos cƓurs. Un peu comme Homework. ExagĂ©rĂ© ? Pas tant que ça…

Patrice Bardot

Sommaire

  • Portfolio : Daft Punk dĂ©masquĂ© !
  • La passion de… Maud Geffray (Scratch Massive)
  • La couv’ : Feu! Chatterton & Arnaud Rebotini, le futur dans le retro
  • Interview : Louisahhh, son premier album aprĂšs 15 ans de DJing
  • En image(s) : FrĂ nçois & The Atlas Mountains fĂȘte dĂ©jĂ  10 ans passĂ©s sur le label Domino avec Banane bleue
  • New jazz : Indaba Is, la nouvelle compilation du label de Gilles Peterson qui Ă©claire la scĂšne sud-africaine
  • Les inspirations de… Maelstrom
  • 방탄소년닚 : BTS, comment un boys band corĂ©en est en train de changer la pop (et le monde)
  • Outro : Rone
  • Et bien d’autres choses…

Tsugi 138, en kiosque et à la commande en ligne ici

Visited 10 times, 1 visit(s) today