Skip to main content
2 juillet 2021

🗞 Tsugi 142 : MUSIQUE & DROGUE, histoires stupĂ©fiantes, disponible partout

par Tsugi

Tsugi 142 : MUSIQUE & DROGUE, histoires stupéfiantes, maintenant en kiosque et à la commande en ligne. Edito et sommaire. 

C’est une histoire vieille comme le monde. On la lira dans ce numĂ©ro. Les psychotropes ont depuis toujours Ă©tĂ© utilisĂ©s en lien avec la musique pour atteindre de nouveaux niveaux de conscience. Est-ce qu’un chaman en transe aprĂšs avoir pris de l’ayahuasca ressent la mĂȘme chose qu’un raver sous ecstasy? Ce numĂ©ro qui plane assurĂ©ment trĂšs haut fournira quelques Ă©lĂ©ments de rĂ©ponse, mais sans jamais sortir de son corps et quitter de vue les ravages que peut causer le rapprochement explosif entre drogue et musique, de l’hĂ©roĂŻne consommĂ©e par les jazzmen du milieu du XXe siĂšcle Ă  l’abrutissante kĂ©tamine des teufeurs actuels. Que l’on soit sur ou devant la scĂšne, les effets dramatiques sont les mĂȘmes. C’est donc en toute conscience et objectivitĂ© que nous avons voulu explorer les rĂ©cits heureux et malheureux de ces liaisons dangereuses qui ont profondĂ©ment bouleversĂ© la musique populaire, au point d’ĂȘtre souvent Ă  la source de nouveaux styles : le rock psychĂ©dĂ©lique aurait-il existĂ© sans LSD? Le reggae sans ganja? Pas besoin de donner la rĂ©ponse. Pourtant, malgrĂ© cet enracinement dans la culture actuelle, il reste toujours difficile par exemple de lancer un dĂ©bat national sur l’usage du cannabis sans susciter des crispations. Les gĂ©nĂ©rations d’hommes et de femmes politiques se succĂšdent sans faire tourner le joint de la lĂ©galisation. Enfin en public. Mais cet hallucinant Tsugi est aussi trĂšs spĂ©cial, car aprĂšs des mois d’arrĂȘt brutal, il marque Ă©galement nos retrouvailles avec nos amis les festivals, et bientĂŽt les clubs, dont la rĂ©ouverture est prĂ©vue pour le 9 juillet. MĂȘme si Ă  l’heure oĂč l’on Ă©crit ces lignes, beaucoup de zones d’ombre demeurent sur les conditions du dĂ©roulement des concerts «debout » Ă  l’intĂ©rieur. Si nous ne sommes pas sĂ»rs d’avoir tout compris, ne boudons pas le plaisir de reprendre le chemin du dancefloor. Dommage qu’il y ait toujours, comme on vient de le voir Ă  Redon lors de l’hommage Ă  Steve Maia Caniço, un distinguo dans la fĂȘte, et dans la considĂ©ration portĂ©e Ă  ses acteurs, par celles et ceux qui nous gouvernent. Cet Ă©tĂ©, soyons toutes et tous des cigales, d’accord, mais en gardant le poing levĂ© bien haut. Vive la teuf libre!

Patrice Bardot

 

SOMMAIRE

  • Playlist : Les chansons antidrogues valent t’elles les chansons pro-drogues ?
  • Reportage : DJ Goce au cƓur du rap macĂ©donien
  • EnquĂȘte : Musique et psychotropes dans les rituels traditionnels
  • Analyse : Quand la kĂ©tamine pourrit la musique
  • Interview : Sparks
  • Histoires stupĂ©fiantes : Harry Jacob Anslinger, chasseur de jazzmen, Hank Harrison et le LSD, Madchester sous drogues, Summer of Love & ecstasy
.
  • Les inspirations de Irene Dresel
  • Le dĂ©bat : Darkside
  • Une nuit avec Mila Dietrich
  • Outro : Gaspar Claus

 

Tsugi 142, en kiosque et Ă  la commande en ligne ici

Cliquez

Visited 75 times, 1 visit(s) today