© Jonathan Velasquez

🗞 Tsugi 147, la folle histoire des radios musicales : 5 lĂ©gendes du micro

par Tsugi

Dans leurs stu­dios, derrière leurs micros, ces DJs ont éduqué des générations entières d’auditeurs, les oreilles collées à leurs postes. Por­traits d’icônes radio­phoniques qui ont mar­qué l’histoire de la musique.

Extrait de l’ar­ti­cle issu du Tsu­gi 147 : Radio Activ­i­ty, La folle his­toire des radios musi­cales : des pirates aux webra­dios, disponible main­tenant en kiosque et Ă  la com­mande en ligne.

 

  • Bernard Lenoir

Pour beau­coup, le titre « Erup­tion » de Van Halen, générique de son émission Feed­back sur France Inter de 1978 à 1984, a été le sym­bole des premières découvertes musi­cales. Avant d’être le chantre radio­phonique de l’indie-rock via C’est Lenoir au début des années 1990, et de s’acoquiner avec Les Inrocks, l’animateur a surtout per­mis de pop­u­laris­er en France Spring­steen, Dire Straits, Kate Bush ou Talk­ing Heads. On peut quand même regret­ter que, mal­gré son nom, les musiques « black » aient rarement eu droit de cité au sein de pro­gram­ma­tions très « blanches Â».

 

  • RĂ©my Kol­pa Kopoul

Ils ne sont pas nom­breux les gens de radio à avoir fait carrière avec une dic­tion aus­si peu radio­phonique. On ne com­pre­nait pas grand-chose quand RKK pre­nait le micro, qu’il partageait sou­vent avec son compère fon­da­teur d’Actuel et de Radio Nova, Jean-François Bizot. Soixante- huitard, passé par la gauche prolétarienne et Libération, sa bon­homie, son amour de la musique, surtout brésilienne, et sa cul­ture XXL, en ont fait une des fig­ures du monde de la musique, aidé par son look de dandy « elec­trop­i­cal » à bretelles, une canne et une coupe de cham­pagne tou­jours à portée de main, comme le rap­pelait Libération en salu­ant son départ en 2015 à 66 ans.

 

  • Annie Mac

Pour les audi­teurs de BBC Radio 1 fans de dance music, le 30 juil­let 2021 fut une mau­vaise journée. Ce soir-là, la DJ Annie Mac offi­cial­i­sait avec une ultime émission son retrait de l’antenne, pour désormais s’occuper de sa famille. Véritable star de la sta­tion (et bien au-delà) où elle offi­ci­ait depuis 2004, l’Irlandaise Annie Mac­Manus ani­mait du lun­di au jeu­di Radio 1’s Future Sounds, où elle présentait les meilleures nouveautés électroniques, hip-hop ou rock. Mais cette véritable tête chercheuse à la curiosité musi­cale chevillée au corps a encore une corde à son arc : elle super­vise depuis 2015 le Annie Mac Presents : Lost & Found Fes­ti­val, qui a lieu tous les mois de mai sur l’île de Malte.

 

  • Gilles Peter­son

Son nom est syn­onyme de groove et World­wide, son émission de radio née sur Radio 1 en 1998 d’ouverture musi­cale. Né à Caen, mais élevé à Lon­dres, Gilles Peter­son a eu telle­ment de vies que les lis­ter donne le tour­nis : patron de club à la fin des années 1980 à Lon­dres ; cofon­da­teur du label Acid Jazz, qui donne son nom à un mou­ve­ment musi­cal, de Talkin’ Loud, où explose Roni Size/Reprazent, puis de Brownswood Record­ings ; DJ sur Radio 1, Radio 6 et à la tête de la webra­dio World­wide FM depuis six ans ; à l’origine du World­wide Fes­ti­val qui illu­mine les nuits de Sète depuis quinze ans
 Le découvreur de pépites à la tête d’éternel ado­les­cent est un homme aux mul­ti­ples tal­ents, sans qui la scène musi­cale bri­tan­nique serait aujourd’hui bien terne.

 

  • Annie Nightin­gale

Une légende, que dis-je, un mythe. À 81 ans, cette Anglaise con­tin­ue de sec­ouer les platines radio­phoniques sur BBC Radio 1. Un record de longévité inscrit au Guin­ness Book. Dingue pour cette per­son­nalité qui fut en 1970 la première femme DJ sur les antennes de la BBC. Cette insa­tiable curieuse a surfé sur les vagues musi­cales depuis le rock pro­gres­sif jusqu’à l’électronique. Son émission The Chill Out Zone, qui existe depuis 1994, l’a intronisée comme grande prêtresse du chill. Mais son rôle a été aus­si indéniable dans l’épanouissement des scènes breaks et surtout trap en Angleterre. Bien enten­du, Annie a surtout ouvert la voie à nom­bre de ses consƓurs.

❏

Retrouvez 5 lĂ©gendes du micro supplĂ©mentaires dans le  Tsugi 147 : Radio Activity, La folle histoire des radios musicales : des pirates aux webradios, disponible maintenant en kiosque et Ă  la commande en ligne.

Tsugi 147

(Vis­itĂ© 384 fois)