Skip to main content
26 juillet 2019

Tsugi Daily : Angèle poste une chanson sur le réchauffement climatique sur Instagram…

par Lolita Mang

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Angèle poste une chanson sur le réchauffement climatique sur Instagram

Après avoir combattu le sexisme dans « Balance Ton Quoi » ou chanter ses amours déçues dans « Jalousie« , Angèle s’est aujourd’hui attaquée à un tout nouveau thème : le réchauffement climatique. Inspirée par la canicule qui s’est récemment abattue sur le monde, la chanteuse en a profité, entre deux douches glacées, pour sauter sur son piano. « Le déni c’est tellement plus cool que ce genre de vérité » chante la Belge face à sa caméra d’un air désespéré. Ou comment dire les choses graves avec légèreté.

Dame Civile reprend Sébastien Tellier pour rêver de Biarritz en été

« Je rêve de Biarritz en été« . Éternel refrain des abandonnés de la saison chaude, restés sous les canicules de villes suffocantes. Extrait de l’album Sexuality, co-produit par Sébastien Tellier et Guy-Manuel de Homem-Christo (moitié de Daft Punk) « Roche » est rapidement devenu un classique. Aujourd’hui, c’est le jeune duo de Dame Civile qui a décidé d’en faire une reprise. Dans cette nouvelle version, le groupe joue avec des sons analogiques pour donner un ton plus dramatique au morceau original.

TH da Freak sort un EP gratuit de surf rock

TH da Freak ne serait-il pas un peu le Jul du rock indé ? Des albums complets postés gracieusement (et surtout gratuitement), un esprit foncièrement DIY… Bref, la comparaison avec le rappeur marseillais est certes un peu provocatrice, mais pas dénuée de sens. Elle s’arrêtera toutefois là. Pour nous rafraîchir un peu, TH nous abreuve de sonorités surf rock, que ce soit dans les thématiques, le traitement des guitares ou les harmonies vocales (« I Don’t Surf » vous rappellera un certain groupe qui commence par « Beach »… et finit par « Boys »). Qu’on soit sur une plage californienne (ou des Landes) ou cloîtré dans un appartement parisien, Still Freakin’ Out semble avoir été fait pour marquer l’achèvement de cette rude semaine. À écouter tout le week-end.

Visited 20 times, 1 visit(s) today