Tsugi Daily : Blood Orange, Tei Shi et Puff Daddy dans le clip de “Hope”…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Puff Daddy et Tei Shi volent la vedette à Blood Orange dans le clip tardif de “Hope”

Je ne sais pas s’il s’agis­sait d’un coup de chance mais je me suis sen­ti par­ti­c­ulière­ment flat­té.” C’est ain­si que Blood Orange racon­te l’his­toire un peu folle de son titre “Hope”, en col­lab­o­ra­tion avec la chanteuse Tei Shi et du rappeur vétéran Puff Dad­dy. En effet, le chanteur new-yorkais n’ap­pa­raît pas en tant qu’in­ter­prète sur le morceau final : “Pen­dant que je tra­vail­lais sur cette chan­son, j’ai com­mencé à faire de fauss­es voix imi­tant Puff, parce que je trou­vais que ça y ressem­blait. Et puis je me suis dit : “Ce serait cool si c’é­tait vrai­ment Puff.” Je lui ai envoyé un tex­to : “J’ai fait ce morceau, tu veux faire cette par­tie vocale ?” Et il m’a répon­du : “Envoie-moi ça.” Il a ren­voyé sa voix moins d’une journée plus tard.”, raconte-t-il chez Pitch­fork. Sor­ti il y a plus d’un an dans l’al­bum Negro Swan, c’est tou­jours un plaisir de redé­cou­vrir cette ren­con­tre sin­gulière : un joli refrain, des paroles moti­vantes sur un beat lo-fi mélan­col­ique, mis en image dans un clip choral où appa­rais­sent notam­ment Tyler, the Cre­ator, Empress Of et A$AP Rocky. Cela donne envie de sauter dans un avion pour New-York City.

Matías Enaut dévoile le magnifique clip de “Désir en Julienne”

Partout, des reflets. Ceux des miroirs plan­tés dans le sable d’une plage ou les feuilles d’une forêt, de la lumière sur les vit­res des build­ings de la Défense. Ils lient les mag­nifiques plans du nou­veau clip de Matías Enaut, réal­isé par Olivi­er Fan­chon. De quoi par­faite­ment illus­tr­er la musique, une chan­son française aux paroles brumeuses envelop­pée par des syn­thés rétro-futuristes, des arpé­gia­teurs oniriques et de mul­ti­ples per­cus­sions. Un joli échan­til­lon de rêve.

Plusieurs clubs berlinois menacés par un projet de prolongement routier

Cama­rades d’Outre-Rhin, manifestez-vous, il n’y a mal­heureuse­ment pas que Con­crete. Une rave de protes­ta­tion a lieu à Berlin ce same­di (25 mai) pour pro­test­er con­tre un pro­jet de pro­longe­ment de l’au­toroute A100. Selon les organ­isa­teurs, le groupe d’ac­tivistes Aktions­bünd­nis A100 Stop­pen, la nou­velle exten­sion tra­versera les quartiers de Trep­tow, Friedrichshain et Licht­en­berg et men­ac­erait donc plusieurs clubs pop­u­laires locaux, com­prenant l’Osthafen, le Poly­gon, l’Else et le Wilde Renate. De plus, l’ex­ten­sion des autoroutes de la ville est directe­ment lié à l’aug­men­ta­tion des loy­ers à Berlin, une prob­lé­ma­tique déjà extrême­ment épineuse pour la cap­i­tale alle­mande. La rave de protes­ta­tion met­tra en vedette des sets des DJs Bloody Mary, Fadi Mohem, Sebas­t­ian Voigt et Rod­min.

 

(Vis­ité 327 fois)