Skip to main content
21 mai 2019

Tsugi Daily : Blood Orange, Tei Shi et Puff Daddy dans le clip de « Hope »…

par Lolita Mang

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Puff Daddy et Tei Shi volent la vedette à Blood Orange dans le clip tardif de « Hope »

« Je ne sais pas s’il s’agissait d’un coup de chance mais je me suis senti particulièrement flatté. » C’est ainsi que Blood Orange raconte l’histoire un peu folle de son titre « Hope », en collaboration avec la chanteuse Tei Shi et du rappeur vétéran Puff Daddy. En effet, le chanteur new-yorkais n’apparaît pas en tant qu’interprète sur le morceau final : « Pendant que je travaillais sur cette chanson, j’ai commencé à faire de fausses voix imitant Puff, parce que je trouvais que ça y ressemblait. Et puis je me suis dit : « Ce serait cool si c’était vraiment Puff. » Je lui ai envoyé un texto : « J’ai fait ce morceau, tu veux faire cette partie vocale ? » Et il m’a répondu : « Envoie-moi ça. » Il a renvoyé sa voix moins d’une journée plus tard. », raconte-t-il chez Pitchfork. Sorti il y a plus d’un an dans l’album Negro Swan, c’est toujours un plaisir de redécouvrir cette rencontre singulière : un joli refrain, des paroles motivantes sur un beat lo-fi mélancolique, mis en image dans un clip choral où apparaissent notamment Tyler, the Creator, Empress Of et A$AP Rocky. Cela donne envie de sauter dans un avion pour New-York City.

Matías Enaut dévoile le magnifique clip de « Désir en Julienne »

Partout, des reflets. Ceux des miroirs plantés dans le sable d’une plage ou les feuilles d’une forêt, de la lumière sur les vitres des buildings de la Défense. Ils lient les magnifiques plans du nouveau clip de Matías Enaut, réalisé par Olivier Fanchon. De quoi parfaitement illustrer la musique, une chanson française aux paroles brumeuses enveloppée par des synthés rétro-futuristes, des arpégiateurs oniriques et de multiples percussions. Un joli échantillon de rêve.

Plusieurs clubs berlinois menacés par un projet de prolongement routier

Camarades d’Outre-Rhin, manifestez-vous, il n’y a malheureusement pas que Concrete. Une rave de protestation a lieu à Berlin ce samedi (25 mai) pour protester contre un projet de prolongement de l’autoroute A100. Selon les organisateurs, le groupe d’activistes Aktionsbündnis A100 Stoppen, la nouvelle extension traversera les quartiers de Treptow, Friedrichshain et Lichtenberg et menacerait donc plusieurs clubs populaires locaux, comprenant l’Osthafen, le Polygon, l’Else et le Wilde Renate. De plus, l’extension des autoroutes de la ville est directement lié à l’augmentation des loyers à Berlin, une problématique déjà extrêmement épineuse pour la capitale allemande. La rave de protestation mettra en vedette des sets des DJs Bloody Mary, Fadi Mohem, Sebastian Voigt et Rodmin.

 

Visited 9 times, 1 visit(s) today