Tsugi Daily : Céline Dion accusée de satanisme, Cybotron de retour avec un live et un album…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Céline Dion accusée de satanisme

C’est une col­lec­tion de vête­ments non-binaires des­tinée aux enfants qui est à l’o­rig­ine du petit tol­lé. Une ligne conçue en col­lab­o­ra­tion avec la mar­que Nununu, que la diva a habile­ment inti­t­ulée “Celi­n­ununu”. Il faut dire que Céline a fait fort. Elle présente le fruit de son tra­vail dans une vidéo sur­réal­iste, élim­i­nant le cli­vage rose/bleu caté­gorisant seize nour­ris­sons — à l’aide d’une poudre noire ? — dans le dor­toir de ce qui sem­ble être une clin­ique. Les accou­trements gen­rés sont instan­ta­né­ment rem­placés par des vête­ments prin­ci­pale­ment noirs et blancs, arbo­rant des étoiles, des plus (+), ou des têtes de mort, mais aus­si une inscrip­tion “NEW ORDER”… Il n’en fal­lait pas plus pour qu’une asso­ci­a­tion aux illu­mi­natis et au dia­ble soit détec­tée par les plus éclairés d’en­tre nous.

C’est le prêtre — et heureuse­ment exor­ciste — John Ess­eff, offi­ciant en Penn­syl­vanie, qui a su détecter l’oeu­vre du malin: “Je ne sais même pas com­bi­en de genre il est cen­sé y avoir main­tenant, mais il n’y en a que deux qui ont été crées par Dieu. Le dia­ble s’at­taque aux enfants en con­fon­dant le genre. […] Dire qu’il n’y a pas de dif­férence, c’est satanique. Il y a un esprit der­rière tout ça, le Malin sait qu’il peut organ­is­er la neu­tral­ité de genre sans être recon­nu. C’est un strat­a­gème qu’il utilise.” 

Vade retro Celi­nas !

Cybotron de retour avec un live et un album

Pierre angu­laire de la musique élec­tron­ique, Cybotron est le groupe qui a don­né son nom à la tech­no en 1983, avec le morceau “Tech­no City”. Une ère eight­ies durant laque­lle le duo de Detroit s’im­pose comme un pio­nnier et un acteur incon­tourn­able du genre. Aujour­d’hui, Juan Atkins réac­tive ce pro­jet en annonçant une tournée mon­di­ale et la sor­tie d’un nou­v­el album. Accom­pa­g­né de son binôme Richard Davis, ils don­neront un pre­mier con­cert au Bar­bi­can de Lon­dres le 12 avril, avant d’en­chaîn­er par une série de sets à Berlin, Tokyo, Ams­ter­dam, New York et Paris. Un show qui fera le pont entre leurs pre­mières pro­duc­tions et des nou­veautés. Petit aperçu :

Jeremie Whistler dévoile le premier morceau de son premier album

Comme à son habi­tude, Jere­mie Whistler tire dans le mille. Après plus de cinq ans passés à sor­tir des titres d’une pop mélan­col­ique toute per­son­nelle, l’heure est venue de pass­er le cap du pre­mier long-format, et c’est avec “Amber” que The Down est désor­mais annon­cé. Un chan­son prenante empreinte d’une tristesse qu’il écrit, com­pose et pro­duit seul. Les suites de claps et la dis­crète bat­terie met­tent en avant les miaule­ments sac­cadés du vio­lon. Une vraie réus­site qui s’é­coute et se réé­coute, en atten­dant l’al­bum dont la sor­tie est prévue pour le début de l’an­née prochaine.

(Vis­ité 1 118 fois)