Tsugi Daily : La nouvelle enceinte porte-gobelets de Sony, une grosse soirée techno dans des studios télé…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Le nouveau haut-parleur Bluetooth Party de Sony possède ses propres porte-gobelets

Non, ce n’est pas un drone mais bien le nou­veau pro­duit de Sony. À tous ceux qui ne savent pas où pos­er leurs ver­res en soirée, la mar­que nip­pone offre une solu­tion sim­ple et effi­cace. Son enceinte portable GTK-PG10 est en effet dotée de portes-gobelets. Peur des éclabous­sures ? Pas de panique, les con­struc­teurs ont anticipé le prob­lème par la présence d’un pan­neau supérieur “étanche et facile à net­toy­er”. Fort d’une autonomie de 13 heures et d’une tech­nolo­gie DSP qui lui per­met d’adapter ses paramètres audio en extérieur, l’ob­jet a quelques argu­ments pour lui. Seul bémol : son prix de 250 dol­lars. Un peu cher pour un gad­get.

Des studios de télévision transformés en warehouse techno

La nou­velle nous vient de nos con­frères de Dure Vie. Avec BNK : Data qui aura lieu le 2 févri­er prochain, le col­lec­tif  BNK voit les choses en grand. Con­nu pour ses soirées dans des lieux alter­nat­ifs, il s’of­fre cette fois-ci les Stu­dios du Lendit à Saint-Denis. Une fête illu­minée de LED qui ver­ra défil­er 6 DJs pour 10 heures de tech­no où se suc­cèderont Shlø­mo, Delta Funk­tio­nen, Charles Fenck­ler, UVB, Keep­sakes et Darza­ck.

Plus d’informations sur l’événe­ment Face­book de la soirée.

Terre Thaemlitz (alias DJ Sprinkles) publie une compilation d’ambient

76 titres, une sec­onde pour cer­tains et plus de 10 min­utes pour d’autres. Très expéri­men­tale, la nou­velle com­pi­la­tion de DJ Sprin­kles, Comp x Comp, a été pub­liée same­di via Band­camp sous le vrai nom de l’artiste, Terre Thaem­litz. On y retrou­ve de tout avec des morceaux déjà pub­liés mais aus­si des inédits tel que “Milles Glaces.000–009”. Avec des enreg­istrements élec­troa­cous­tiques et des pro­duc­tions ambi­ent, il ne faut pas s’at­ten­dre à la deep house dansante habituelle de DJ Sprin­kles mais plutôt à des pris­es de risques. Ce n’en est cepen­dant pas moins intéres­sant.

(Vis­ité 345 fois)