Tsugi Daily : le concert vintage de MGMT en intégralité, deux papys fuguent pour aller à un festival de métal…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Le concert de MGMT au festival Days Off disponible en intégralité

Après un pas­sage à la Cigale cet hiv­er, MGMT était de retour à la Phil­har­monie de Paris dans le cadre du fes­ti­val Days Off le 4 juil­let dernier. L’oc­ca­sion pour Arte Con­cert de capter le tout, des sonorités 80’s aux instrus psy­chédéliques, des tubes “Kids” et “Elec­tric Feel” aux petits nou­veaux issus de Lit­tle Dark Age pour (re)vivre 1h30 de pur bon­heur. Et on avoue que le fil­tre vin­tage fait son petit effet…

Ils fuguent de leur maison de retraite pour aller à un festival de métal

Head­banger un jour, head­banger tou­jours. Ven­dre­di soir, en Alle­magne, deux hommes âgés se sont échap­pés de leur mai­son de retraite et se sont retrou­vés — inten­tion­nelle­ment ou pas — dans l’en­ceinte du fes­ti­val Wack­en Open Air, le plus grand fes­ti­val de métal du monde. Les deux fugi­tifs ont été retrou­vés par la police aux alen­tours de 3 heures du matin, alors que le dernier con­cert se finis­sait. Même s’ils étaient “étour­dis et désori­en­tés” selon les forces de l’or­dre, “ils pas­saient sans aucun doute un bon moment”. Main­tenant, retour à la case mai­son de retraite.

Moka Boka, remède au seum belge dans sa session Colors

Depuis la défaite des Dia­bles Rouges face à l’Equipe de France en demi-finale de Coupe du Monde (1–0), le “seum” belge est devenu un mer­veilleux meme, un thème récur­rent sur les Inter­nets. Pour les plus de 50 ans : “avoir le seum” c’est être énervé, déçu et dégouté en même temps. Dans sa ses­sion mono­chrome chez Col­ors, le rappeur belge Moka Boka fait preuve d’auto-dérision dans son morceau “Sourire”. Sur un sam­ple de Akeem, il pose un refrain qui reprend sim­ple­ment “Avec le sourire, t’as le seum”, comme une allé­gorie de la rage des sup­port­ers belges un soir de 9 juil­let.

(Vis­ité 311 fois)