© Adrien Combes

Tsugi Daily : “Le temps est bon” avec Bon Entendeur, Malik Djoudi lutte avec son “Tempérament”…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Bon Entendeur ramène le soleil avec le clip de “Le temps est bon”

Avouez‐le, ce titre a ryth­mé vos deux derniers étés. La team Bon Enten­deur pub­lie (enfin!) son pre­mier clip avec “Le temps est bon”, reprise de la chan­son de la Québé­coise Isabelle Pierre sor­tie en 1971. Un film au charme désuet réal­isé par Alice Kong -qu’on con­nais­sait pour “La femme à la peau bleue” de Ven­dre­di sur Mer et “Les héros de Bar­bès”-, con­stru­it comme un roman pho­to, où deux hommes cour­tisent et se dis­putent la même jeune femme. C’est une déli­cieuse plongée dans une esthé­tique 80s et un son esti­val, pour s’échapper du froid de novem­bre.

Malik Djoudi en conflit avec lui‐même dans “Tempérament”

J’aime la vie, j’aime les gens, tant que mon tem­péra­ment se désiste des eaux trou­bles”. Dans “Tem­péra­ment”, le dandy roman­tique Malik Djou­di évoque une dual­ité intérieure, une bataille psy­chologique représen­tée à l’image par le chanteur seul sur une bar­que au milieu de l’océan… Une sit­u­a­tion aus­si calme qu’angoissante. Le réal­isa­teur Antoine Car­li­er -qui a aus­si tra­vail­lé pour The XX ou Eti­enne Daho- s’explique : “J’ai voulu mon­tr­er que mal­gré un calme appar­ent de sur­face, le tem­péra­ment de Malik fait inévitable­ment ressur­gir une par­tie de lui‐même plus som­bre et plus mys­térieuse.” On vogue entre l’équilibre et la folie, la per­son­nal­ité solaire de Djou­di et ses pen­sées som­bres. Retrouvez‐le en con­cert à la Gaîté Lyrique le 29 novem­bre. 

Bars en Trans publie sa programmation complète

A Rennes, Noël débar­que le 6 décem­bre et les cadeaux sont tou­jours inat­ten­dus dans ce fes­ti­val qui défriche la nou­velle scène française. Après avoir annon­cé une pre­mière vague de noms avec notam­ment Léonie Per­net, CORPS, Miel de Mon­tagne et Call­ing Mar­i­an, Bars en Trans dévoile sa prog com­plète. On retrou­vera notam­ment LAAKE et sa tech­no sym­phonique, la voix chaude de p.r2b, les sonorités trop­i­cales de Ramó, la pop élec­tron­ique à la française de Hyacinthe et le hip‐hop de Sein et Da Titcha. Décou­vrez toute la pro­gram­ma­tion sur le site de Bars en Trans.

Cléa Vincent et le souvenir de ses “Nuits sans sommeil”

Deux ans après son pre­mier album Retiens mon désir, l’auteure-compositrice revient avec l’insouciant “Nuits sans som­meil”. Une voix sur le fil sur une com­po­si­tion pop min­i­mal­iste, portée par des beats élec­tron­iques et des paroles amoureuses : “J’aime qu’il m’entraîne dans des nuits sans som­meil, j’aime qu’il m’éveille sans la lumière du soleil”. Pour le clip, le réal­isa­teur Thomas Sal­vador dresse un por­trait gra­cieux et épuré de Cléa Vin­cent. “Nuits sans som­meil” est le pre­mier extrait d’un mys­térieux deux­ième album, à paraître très prochaine­ment chez Mid­night Spe­cial Records.

(Vis­ité 577 fois)