Skip to main content
© Adrien Combes
8 novembre 2018

Tsugi Daily : « Le temps est bon » avec Bon Entendeur, Malik Djoudi lutte avec son « Tempérament »…

par Corentin Fraisse

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Bon Entendeur ramène le soleil avec le clip de « Le temps est bon »

Avouez-le, ce titre a rythmé vos deux derniers étés. La team Bon Entendeur publie (enfin!) son premier clip avec « Le temps est bon », reprise de la chanson de la Québécoise Isabelle Pierre sortie en 1971. Un film au charme désuet réalisé par Alice Kong -qu’on connaissait pour « La femme à la peau bleue » de Vendredi sur Mer et « Les héros de Barbès« -, construit comme un roman photo, où deux hommes courtisent et se disputent la même jeune femme. C’est une délicieuse plongée dans une esthétique 80s et un son estival, pour s’échapper du froid de novembre.

Malik Djoudi en conflit avec lui-même dans « Tempérament »

« J’aime la vie, j’aime les gens, tant que mon tempérament se désiste des eaux troubles ». Dans « Tempérament », le dandy romantique Malik Djoudi évoque une dualité intérieure, une bataille psychologique représentée à l’image par le chanteur seul sur une barque au milieu de l’océan… Une situation aussi calme qu’angoissante. Le réalisateur Antoine Carlier -qui a aussi travaillé pour The XX ou Etienne Daho– s’explique : « J’ai voulu montrer que malgré un calme apparent de surface, le tempérament de Malik fait inévitablement ressurgir une partie de lui-même plus sombre et plus mystérieuse. » On vogue entre l’équilibre et la folie, la personnalité solaire de Djoudi et ses pensées sombres. Retrouvez-le en concert à la Gaîté Lyrique le 29 novembre. 

Bars en Trans publie sa programmation complète

A Rennes, Noël débarque le 6 décembre et les cadeaux sont toujours inattendus dans ce festival qui défriche la nouvelle scène française. Après avoir annoncé une première vague de noms avec notamment Léonie Pernet, CORPS, Miel de Montagne et Calling Marian, Bars en Trans dévoile sa prog complète. On retrouvera notamment LAAKE et sa techno symphonique, la voix chaude de p.r2b, les sonorités tropicales de Ramó, la pop électronique à la française de Hyacinthe et le hip-hop de Sein et Da Titcha. Découvrez toute la programmation sur le site de Bars en Trans.

Cléa Vincent et le souvenir de ses « Nuits sans sommeil »

Deux ans après son premier album Retiens mon désir, l’auteure-compositrice revient avec l’insouciant « Nuits sans sommeil ». Une voix sur le fil sur une composition pop minimaliste, portée par des beats électroniques et des paroles amoureuses : « J’aime qu’il m’entraîne dans des nuits sans sommeil, j’aime qu’il m’éveille sans la lumière du soleil ». Pour le clip, le réalisateur Thomas Salvador dresse un portrait gracieux et épuré de Cléa Vincent. « Nuits sans sommeil » est le premier extrait d’un mystérieux deuxième album, à paraître très prochainement chez Midnight Special Records.

Visited 38 times, 1 visit(s) today