Tsugi Daily : Les artistes indépendants ne pourront plus publier directement leur musique sur Spotify…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Spotify ne laissera bientôt plus les artistes publier directement leur musique

Parce que c’est pas Sound­cloud ici. Le géant du stream­ing a annon­cé lun­di met­tre fin à son pro­gramme d’u­pload direct. Une ver­sion beta, créée par Spo­ti­fy en sep­tem­bre 2018, per­me­t­tait aux artistes de pub­li­er leur musique directe­ment sur Spo­ti­fy sans avoir recours à un dis­trib­u­teur tra­di­tion­nel ou à une société tierce (comme Tunecore ou Dis­trokid). Désor­mais les artistes indépen­dants devront donc néces­saire­ment faire appel à un inter­mé­di­aire. Dans son annonce, Spo­ti­fy a déclaré : “La meilleure façon pour nous de servir les artistes et les labels est de con­cen­tr­er nos ressources sur le développe­ment d’outils dans des domaines où Spo­ti­fy peut leur apporter des béné­fices uniques, comme notre espace Spo­ti­fy for Artists… et nos out­ils de soumis­sion de playlist. ” Pourquoi pas.

Ballade rêveuse à Los Angeles dans “NUMERO 6”, le nouveau clip de Scratch Massive

Rêve améri­cain. Le tout dernier clip de Scratch Mas­sive sor­ti aujour­d’hui, “NUMERO 6”, aligne les plans aériens au ralen­ti des gratte-ciels et des palmiers de Los Ange­les. Une manière d’évo­quer l’Amer­i­can Dream et ses pail­lettes ? Pas vrai­ment. Der­rière la caméra, Sébastien Chenut met en scène Alice Mc Munn, pole danseuse ensor­ce­lante, et l’ac­trice Rox­ane Mesqui­da, qui erre dans les rues de la ville, loin de la gloire ou du suc­cès. L’u­nivers sonore du morceau con­tribue à cette atmo­sphère ambiguë entre joie et dés­espoir. Portée par la voix androg­y­ne de Toby Ernest, il installe une dual­ité hyp­no­tique. “NUMERO 6” est extrait du dernier album des Scratch Mas­sive, Gar­den Of Love, sor­ti l’an­née dernière sur bOR­DEL. Une réus­site à la fois poé­tique et visuelle.

Scratch Mas­sive sera en con­cert le 5 juil­let prochain à la Phil­har­monie de Paris dans le cadre du fes­ti­val Days Off. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

Avec le clip de “Les Cimes”, Zerolex explore la solitude dans le désert

Après les éclats de Los Ange­les, change­ment de cadre. Dans le clip de “Les Cimes”, Zerolex nous donne rendez-vous dans un décor aux allures déser­tiques, un Grand Canyon qui laisse place à la soli­tude. Réal­isé par Adrien Gaigne, la vidéo s’al­lie par­faite­ment aux sonorités planantes exporées par le pro­duc­teur. Extrait de son deux­ième disque Touché-coulé, “Les Cimes” installe ses influ­ences jazz, le tout dans un tem­po à la lenteur maîtrisée. Sax­o­phone, contre-basse et musique élec­tron­ique s’y mélange à mer­veille, pour un résul­tat con­tem­platif et réus­si. On en rede­mande.

Faux Real se dévoile avec le clip délirant de “Second Sweat”

Un rythme entraî­nant, des dans­es absur­des et le sosie non-officiel de Mick Jag­ger. Telle est la recette du pre­mier clip de Faux Real, duo de deux frères franco-américains déjan­tés et de leur pop détraquée. Com­mençant leur car­rière d’artistes en 2018 avec deux micro­phones, une flûte, des cos­tumes faits-maison et quelques choré­gra­phies à la fron­tière du ridicule, Elliott et Vir­gile Arndt pren­nent la route pour se pro­duire sur scène, accueil­lis dans des lieux sou­vent improb­a­bles, qu’il s’agisse d’un coin de rue, d’une salle de con­cert, galerie d’art, house par­ty, dis­cothèque bul­gare, rave illé­gale au bord d’un lac, ou encore de détourn­er des line-ups de con­certs exis­tant à l’improviste. Peu importe, leur musique est repérée par l’Aus­tralien Jay Wat­son, mem­bre de Tame Impala, Pond et GUM, qui se pro­pose à la co-production et à la bat­terie du pre­mier EP des fran­gins, prévu pour octo­bre 2019. On s’at­tend déjà à un résul­tat bien bar­ré, comme le sug­gère “Sec­ond Sweat”, pre­mier avant-goût d’une musique déli­rante et de visuels assez hila­rants. Quand Papooz se retrou­ve coincé dans Orange Mécanique.

(Vis­ité 914 fois)