Skip to main content
9 août 2019

Tsugi Daily : Total Solidarity, une compilation pour soutenir les associations LGBTQ+ polonaises

par Claire Grazini

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Total Solidarity : une compilation pour soutenir les associations LGBTQ+ polonaises

La plateforme de musiques électroniques queer Oramics et le label New York Haunted ont compilé plus d’une centaine de sons pour aider les associations LGBTQ+ en Pologne. Pourquoi, me direz-vous ? Et bien parce que dans un pays comme la Pologne où l’Eglise Catholique est puissante, organiser une Gay Pride est une mission compliquée. Le 21 juillet dernier, la ville de Bialystok a célébré sa première marche des fiertés. Cependant, des militants ultra-nationalistes homophobes ont tenté de semer le trouble en jetant des projectiles sur les manifestants pacifiques venus célébrer l’amour, à la base.

Oramics et New York Haunted ont décidé de soigner le mal par la musique avec une compilation mélangeant artistes locaux et internationaux comme Jacek Sienkiewicz, Air Max ’97 ou encore Drvg Cvltvre. Pour soutenir les associations, il suffit d’acheter la compilation (qui s’élève tout de même à 50 euros). Sinon vous pouvez faire une bonne action à petite échelle en sélectionnant seulement quelques titres à 45 centimes l’unité. Les bénéfices du disque Total Solidarity seront reversés aux associations Kampania Przeciw Homofobii (KPH) et miłość nie wyklucza. La “peste arc-en-ciel” de Pologne, selon les dires de l’archevêque de Cracovie, va proliférer encore longtemps. Sorry dude.

Le festival DGTL s’exporte en Inde

Comme dirait Biggie, Sky’s the limit. Le festival originellement amstellodamois l’a bien compris. En sept ans d’existence, le DGTL s’est démarqué par sa conscience écologique mais également sa programmation dénicheuse de pépites locales. D’années en années, le festival s’est agrandi et a posé ses valises à Santiago (Chili), São Paulo (Brésil), Barcelone et Madrid (Espagne), Tel Aviv (Israël) et en 2020, il compte passer par Bangalore en Inde. C’est une toute première en Asie pour les promoteurs du DGTL. L’édition aura lieu les 11 et 12 janvier prochains au Lalit Ashok, un hôtel 5 étoiles qui réserve 55 000 m2 d’espace pour les événements. Ça s’annonce très sympa cette première édition indienne. En attendant de payer vos billets pour Bangalore, on vous laisse écouter le live de Bambounou à Amsterdam.

Visited 7 times, 1 visit(s) today