Tsugi parie sur : Sohn, l’électro made in Vienne

Un côté pop, un sens de l’in­tro­spec­tion et des mélodies, et du tal­ent, indé­ni­able­ment. Voilà ce que Sohn nous pro­pose en deux morceaux, comme ça.

Qui l’eût cru ? L’Autriche serait égale­ment une terre de musique ? On croy­ait qu’il ne se pas­sait juste rien dans ce pays, il faut croire que c’est une aubaine pour Sohn, qui a pu dévelop­per un sens de la pop et de la mélan­col­ie bien à lui, à l’é­cart de ce qui se fait en la matière. Depuis une semaine, deux morceaux sub­limes cir­cu­lent sur la Toile, “Oscil­late” et “Warn­ings”. Deux morceaux qui font déjà tran­spir­er les bloggueurs, et nous avec.

 

 

 

(Vis­ité 64 fois)