Crédit : Dinaya Waeyaert

Tsugi parie sur… WWWater

C’est qui ?

Une Belge de 25 ans, aux orig­ines guade­loupéennes et mar­tini­quais­es, qui aime brouiller les pistes. On la décou­vrait l’année dernière dans la bande orig­i­nale du film Bel­gi­ca (voir Tsu­gi 89), où elle chan­tait pour l’un des innom­brables groupes fic­tifs créés pour l’occasion par les frères Dewaele (2 Many DJ’s/Soulwax). Il y a deux mois, elle sor­tait d’ailleurs un pre­mier EP sur leur label, Dee­wee et sous son vrai nom, Char­lotte Adigéry… avant de revenir aujourd’hui sous le pseu­do plus mys­tique de WWWa­ter. Elle est par ailleurs man­agée par l’influent blogueur belge Dis­co Naïveté.

C’est quoi ?

Char­lotte Adigéry mélangeait pop, soul et élec­tron­ique en français dans le texte. WWWa­ter s’entoure d’une atmo­sphère beau­coup plus spir­ituelle et brumeuse, voire illu­minée. Une pop élec­tron­ique qui tend par­fois vers le R&B cav­erneux et les incan­ta­tions folk chamaniques lo-fi, quelque part entre FKA Twigs, Per­era Else­where et Bat For Lash­es. La jeune Gan­toise a dévoilé un pre­mier sin­gle de ce nou­veau pro­jet en mars, le bien nom­mé “WWWa­ter”, puis “Pink Let­ters” et con­tin­uera à dévoil­er le reste de son riche pre­mier EP au fil des mois.

Le tube

WWWa­ter”, le tout pre­mier morceau et peut-être aus­si le plus puis­sant, R&B ténébreux et per­cus­sif qui pousse à la transe. Vocale­ment elle alterne sub­tile­ment paroles mur­murées mys­térieuses et falset­to envoû­tant. Mais la jeune femme brille tout autant dans la déli­catesse du dépouil­lé “Mine Yours” ou sur “Pink Let­ters”, qui s’accompagne aujourd’hui d’un clip.

(Vis­ité 654 fois)