🔊 Tsugi Playlist : voilà 90 sons parfaits pour danser et pleurer

OK, c’est vrai, on n’a pas choisi la thé­ma­tique la plus funky : “danser et pleur­er”. Mais c’est cer­taine­ment le thème le plus à‑propos au coeur de l’été. Pourquoi donc ? Oh, ‑entre autres hein- parce que l’été avance de vagues de chaleur en incendies, parce qu’on cuit, on suf­foque ‑et par endroits, on meurt- au lieu de prof­iter des douceurs de l’été. Parce qu’on aimerait se laiss­er aller à l’in­sou­ciance que la péri­ode con­fère, mais bon. L’an­goisse latente d’une sit­u­a­tion qui n’est promise à évoluer qu’en s’ag­gra­vant donne seule­ment des incer­ti­tudes aux nou­velles généra­tions. Et lorsqu’on ose abor­der le sujet, on ne reçoit en général que des “rooooh ça va”, on nous dit que ce n’est que de la météo et que “ça a tou­jours été comme ça”. *Fatigue*

Alors, com­ment exor­cis­er tout ça ? La fête sem­ble être la meilleure solu­tion. Tsu­gi vous a con­coc­té une playlist ‑vous savez comme on aime les playlists- idéale pour noy­er votre chagrin/angoisse/rage dans la musique. Qu’elle passe par le rock indé’, par les musiques élec­tron­iques les plus énervées, par des boucles de syn­thé vire­voltantes, par un texte à la mélan­col­ie ‑voire au fatalisme- assumée, ou par une mélodie qui touche en plein coeur. Il y a là-dessous 90 titres, qui ont tous un point com­mun : ils invi­tent, cha­cun à leur manière, à la danse et à la tristesse. Alors exor­cisons tout ça. Vous passerez en un éclair des Smiths à Mansfield.TYA, de Carl Cox à Dal­i­da, de Lou Reed à Ago­ria. Et tout ça sans sourciller.

Pour tout vous dire, l’idée de cette playlist est venue après la décou­verte du dernier The Blaze, qui donne défini­tive­ment envie de danser et pleur­er. L’il­lus­tra­tion par­faite d’une musique qui fait “danser et pleur­er”, pour vous en don­ner une représen­ta­tion plus pré­cise, c’est sans aucun doute “Small­town Boy” et la dimen­sion qu’elle prend dans 120 bat­te­ments par min­utes, sous l’oeil de Robin Campil­lo et les doigts d’Ar­naud Rebo­ti­ni. Voyez plutôt.

Alors piochez allè­gre­ment dans cette playlist “Danser et pleur­er” made in Tsu­gi. C’est juste ici, juste en-dessous.

Abonnez-vous à la playlist et ouvrez-là dans Spo­ti­fy pour la lire en inté­gral­ité. La voici égale­ment disponible sur Deez­er, au cas où vous préférez soutenir une entre­prise française et résis­ter, encore et tou­jours, à l’envahisseur.

Et si celle-ci vous déprime, rassurez-vous : on vous pré­pare déjà d’autres playlists.

(Vis­itĂ© 1 522 fois)