© Agence de Presse Ephelide

Rock en Seine, une édition déjà presque complète avec des noms dingues

Du 25 au 30 août, le fes­ti­val Rock en Seine est de retour dans le domaine de Saint-Cloud. Une édi­tion si atten­due qu’elle est déjà presque com­plète. Au pro­gramme : Arc­tic Mon­keys, Tame Impala, Kraftwerk, Nick Cave & The Bad Seeds, Beabadoobee…

En août Paris, se vide de ses habitant·es, les métros sont rarement bondés, et les rues plutôt calmes. Mais ça, c’est avant que le fes­ti­val Rock en Seine investisse le parc de Saint-Cloud. D’un coup, la foule fait son retour dans les trans­ports en com­mun. Et cette année on peut dire que le fes­ti­val attend du monde du 25 au 28 août, puis le 30 août. Tous les for­faits sont épuisés et déjà trois jours sont affichés com­plet, le 25, le 27 et 30 août. Logique quand on voit les têtes d’af­fiche de ces journées. Les rockeurs de Sheffield, Arc­tic Mon­keys, le pro­jet psy­chédélique de l’Aus­tralien Kevin Park­er, Tame Impala, et les légen­des rap métal, Rage Against The Machine. Rock en Seine a donc mis en place une bourse aux bil­lets offi­ciels avec la plate­forme ZePass, pour celles et ceux qui auraient acheté leur place un peu trop vite, sans réalis­er qu’ils et elles étaient en vacances à l’autre bout de la France au même moment et qui souhait­eraient la reven­dre. Mais aus­si et surtout pour celles et ceux qui cherchent dés­espéré­ment à s’époumon­er devant Arc­tic Mon­keys, Idles, Fontaines D.C., Beabadoobee, Tame Impala, La Femme, The Blaze, Jamie XX, Rage Against The Machine, Frank Carter & The Rat­tlesnakes… Que du beau monde, décidément.

 

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Rock En Seine (@rockenseine)

Fort heureuse­ment deux journées ne sont pas encore sold-out. Et quelles journées ! Ven­dre­di 26, Nick Cave & The Bad Seeds et le mythique groupe élec­tro Kraftwerk sont en tête d’af­fiche. Rien que ça ! À leurs côtés, on retrou­ve le pro­duc­teur bri­tan­nique qui nous touche à chaque pro­jet : James Blake; les trublions du post-punk psy­ché bri­tan­niques de Squid; le groupe indé newyorkais DIIV ou les Lon­doni­ennes au rock six­ties Los Bitchos… ou encore la française à l’électro-pop indie envoutante HSRS.

Dimanche 28, c’est au tour de Stro­mae de s’emparer de la tête d’af­fiche avec le Franco-néo-zélandais de FKJ. On compte égale­ment remuer nos fess­es devant les deux frères ovnis à la pop psy­ché de Faux Real, devant les Aus­traliens ensoleil­lés et groovy de Parcels -assuré­ment notre con­cert préféré à Rock en Seine 2018. et s’é­mou­voir devant la presta­tion de l’artiste norvégi­en­ne AURORA.

Le reste de la pro­gram­ma­tion est à retrou­ver ici.

(Vis­ité 697 fois)