Skip to main content
© Agence de Presse Ephelide
3 août 2022

Rock en Seine, une édition déjà presque complète avec des noms dingues

par Juliette Soudarin

Du 25 au 30 août, le festival Rock en Seine est de retour dans le domaine de Saint-Cloud. Une édition si attendue qu’elle est déjà presque complète. Au programme : Arctic Monkeys, Tame Impala, Kraftwerk, Nick Cave & The Bad Seeds, Beabadoobee…

En août Paris, se vide de ses habitant·es, les métros sont rarement bondés, et les rues plutôt calmes. Mais ça, c’est avant que le festival Rock en Seine investisse le parc de Saint-Cloud. D’un coup, la foule fait son retour dans les transports en commun. Et cette année on peut dire que le festival attend du monde du 25 au 28 août, puis le 30 août. Tous les forfaits sont épuisés et déjà trois jours sont affichés complet, le 25, le 27 et 30 août. Logique quand on voit les têtes d’affiche de ces journées. Les rockeurs de Sheffield, Arctic Monkeys, le projet psychédélique de l’Australien Kevin Parker, Tame Impala, et les légendes rap métal, Rage Against The Machine. Rock en Seine a donc mis en place une bourse aux billets officiels avec la plateforme ZePass, pour celles et ceux qui auraient acheté leur place un peu trop vite, sans réaliser qu’ils et elles étaient en vacances à l’autre bout de la France au même moment et qui souhaiteraient la revendre. Mais aussi et surtout pour celles et ceux qui cherchent désespérément à s’époumoner devant Arctic Monkeys, Idles, Fontaines D.C., Beabadoobee, Tame Impala, La Femme, The Blaze, Jamie XX, Rage Against The Machine, Frank Carter & The Rattlesnakes… Que du beau monde, décidément.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rock En Seine (@rockenseine)

Fort heureusement deux journées ne sont pas encore sold-out. Et quelles journées ! Vendredi 26, Nick Cave & The Bad Seeds et le mythique groupe électro Kraftwerk sont en tête d’affiche. Rien que ça ! À leurs côtés, on retrouve le producteur britannique qui nous touche à chaque projet : James Blake; les trublions du post-punk psyché britanniques de Squid; le groupe indé newyorkais DIIV ou les Londoniennes au rock sixties Los Bitchos… ou encore la française à l’électro-pop indie envoutante HSRS.

Dimanche 28, c’est au tour de Stromae de s’emparer de la tête d’affiche avec le Franco-néo-zélandais de FKJ. On compte également remuer nos fesses devant les deux frères ovnis à la pop psyché de Faux Real, devant les Australiens ensoleillés et groovy de Parcels –assurément notre concert préféré à Rock en Seine 2018. et s’émouvoir devant la prestation de l’artiste norvégienne AURORA.

Le reste de la programmation est à retrouver ici.

Visited 49 times, 1 visit(s) today