Tsugi Superclub : Jeff Mills en live au Trabendo le 9 mars

Cela fai­sait longtemps qu’on ne l’avait pas vu dans un club parisien. Jeff Mills, légende incon­testée de la tech­no, sera au Tra­ben­do le 9 mars pour un nou­veau Tsu­gi Super­club. Lors de la dernière édi­tion, Roni Size, pio­nnier de la d’n’b, avait offert un DJ set de 2 heures. C’est donc au tour d’une autre fig­ure culte de la musique élec­tron­ique, côté tech­no cette fois-ci, de venir combler vos envies musi­cales avec une per­for­mance live. Le natif de Detroit, lieu his­torique du style, aura mar­qué le genre de son empreinte à tout jamais en com­posant cer­tains de ses hymnes les plus mémorables tel que “The Bells”. Fon­da­teur du label Axis, il s’aven­ture aujour­d’hui, 30 ans après ses débuts, à des pro­jets avant-gardistes, en col­lab­o­ra­tion avec des orchestres sym­phoniques et des musi­ciens tels que Tony Allen.

Mais ce n’est pas tout. L’autre moitié de cette soirée sera prise en charge par le Parisien DJ Deep. Lui aus­si un per­son­nage essen­tiel de la musique élec­tron­ique, il a par­ticipé à l’ar­rivée en France de la deep house au cours des années 1990. Artiste ultra poly­va­lent, il sort en 2015 l’EP de tech­no intense Adven­tice avec Romain Pon­cet. Pas ques­tion de met­tre la house de côté pour autant. Le pro­duc­teur con­tin­ue à sor­tir des titres dans les deux styles, notam­ment sur son pro­pre label Deeply Root­ed mais aus­si sur Rekids ou encore Tre­sor.

Une soirée 100% artistes cultes donc. Et en prime, Jeff Mills reversera son cachet au cen­tre Françoise Minkows­ka qui tra­vaille sur la san­té men­tale des migrants. De l’ex­cel­lente musique et des bons gestes : autant de raisons d’in­scrire la soirée du 9 mars à son agen­da.

(Vis­ité 508 fois)