© "Last Christmas" single, Wham!, 1986

Un couple réunit l’argent pour supprimer la chanson ‘Last Christmas’ à tout jamais

Un cou­ple déteste telle­ment “Last Christ­mas” de Wham! qu’il a lancé une gigan­tesque col­lecte de fonds pour acheter les droits de la chan­son, et ensuite la sup­primer défini­tive­ment. Pour que per­son­ne ne l’en­tende plus jamais.

Cer­tains ont des méth­odes bien rad­i­cales pour arriv­er à leurs fins. Comme Tomas and Han­nah Mazetti : ce cou­ple habi­tant en Suède a l’air de haïr le tube de Wham!, sor­ti en 1986, puisqu’il a lancé une col­lecte de fonds dont le but est d’a­cheter les droits de la chan­son… Et ain­si la sup­primer de toutes les plate­formes et radios. Ils ont déjà réu­ni plus de 51 000 dol­lars. Et 327 per­son­nes ont promis de vers­er un total de 62 000 dol­lars. Mais un immense chemin reste à par­courir : les droits de la chan­son, détenus par Warn­er Chap­pell Music UK, sont éval­ués entre 15 et 25 mil­lions de dollars.

 

À lire aussi sur Tsugi.fr :: Mariah Carey ‘reine de Noël’ : le sujet disséqué par un enseignant-chercheur

 

Han­nah, qui vit donc à Göte­borg en Suède, explique les raisons de cette haine vis­cérale pour “Last Christ­mas”. L’his­toire com­mence il y a 13 ans lorsqu’elle tra­vail­lait comme serveuse dans un café d’Ox­ford, et qu’elle entendait la chan­son en boucle tout au long de la journée. “J’é­tu­di­ais l’anglais et je fai­sais des extras pour pay­er mes fac­tures. Le patron avait tout prévu pour les péri­odes de Noël, et notam­ment une com­pil’ CD avec quelques hits à l’in­térieur. Il n’é­tait pas là tout le temps, donc il ne pou­vait pas ressen­tir à 100% la détresse ‑pour tout le staff du café- d’en­ten­dre “Last Christ­mas” plus de cent fois par jour.”

L’an­née dernière, pen­dant une soirée entre amis, Han­nah et Thomas Mazetti se deman­dent com­bi­en cha­cun serait prêt à pay­er pour être sûr de ne JAMAIS plus enten­dre cette chan­son. “Pas mal, en réal­ité”. Et cette année, quand la chan­son a re-commencé à être dif­fusée partout, le cou­ple s’en est sou­venu et est passé à l’ac­tion. Il s’est fixé un objec­tif de 15 mil­lions de dol­lars. Ce qui les amèn­era sim­ple­ment en phase de négo­ci­a­tions avec Warn­er Chap­pell Music. Si par mir­a­cle l’ob­jec­tif est atteint un jour, le cou­ple veut non seule­ment sup­primer la chan­son des plate­formes et des cat­a­logues, mais aus­si jeter l’en­reg­istrement orig­i­nal “dans une décharge de déchets nucléaires… pour qu’il y reste pour 2 mil­lions d’an­nées”.

 

(Vis­ité 6 531 fois)