Un DJ russe risque l’extradition pour blanchiment d’argent et activités illicites sur le dark Web

Le DJ et pro­duc­teur russe Denis Kaz­nacheev a été arrêté par la police berli­noise, où il réside, sur demande des États-Unis. Il est accusé de blanchi­ment d’ar­gent et d’ac­tiv­ités illicites sur le dark Web. En attente d’ex­tra­di­tion, ses proches, cla­mant son inno­cence, ont créé des péti­tions et cagnottes pour lui venir en aide.

Dans la nuit du 7 juin, un mes­sage d’alerte a été pub­lié sur le compte Face­book du pro­duc­teur de house d’o­rig­ine russe Denis Kaz­nacheev. Ce dernier infor­mait sa com­mu­nauté de son arresta­tion par la police berli­noise, où il réside depuis des années. Cette arresta­tion a été demandée par le min­istère améri­cain de la jus­tice, qui souhaite son extra­di­tion vers les États-Unis. Le gou­verne­ment améri­cain l’ac­cuse de blanchi­ment d’ar­gent et d’ac­tiv­ités illé­gales sur le dark Web.

Or, selon l’artiste et ses proches, il s’a­gi­rait d’une erreur, plaidants pour l’usurpa­tion d’i­den­tité. “Faites du bruit ! Je suis inno­cent ici. Faites-moi sor­tir d’i­ci, s’il vous plaît ! Tout le monde, j’ai besoin de votre aide ! S’il vous plaît, aidez-moi !” Voilà com­ment débute le mes­sage posté sur la page Face­book du DJ, retran­scrivant ce qui serait ses dernières paroles avant son arresta­tion. “Il a besoin de notre aide. Veuillez sign­er cette péti­tion que nous pour­rons ensuite présen­ter au Kam­merg­ericht de Berlin, deman­der une libéra­tion sous cau­tion et obtenir les con­seils néces­saires pour répar­er une erreur aus­si ter­ri­ble”. Ils souhait­ent lui éviter de com­para­ître devant un sys­tème judi­ci­aire améri­cain “qui s’est révélé décen­nie après décen­nie cassé, cor­rompu et injuste”. Et le post Face­book de con­tin­uer : “Denis vit à Berlin. L’Alle­magne devrait défendre l’in­no­cence de Denis et son traite­ment civ­il équitable, et le défendre pour éviter son extra­di­tion, car jusqu’à présent, il n’y a aucune preuve qu’il soit coupable de l’un des chefs d’ac­cu­sa­tion”.

Une péti­tion a ain­si été lancée sur Change et dépasse ce 10 juin à 15h les 19 000 sig­na­tures (soit plus de 12 000 sig­na­tures sup­plé­men­taires depuis hier 9 juin). De plus, un site récla­mant jus­tice pour Denis Kaz­nacheev et une cagnotte ont été lancés. Des acteurs de la musique élec­tron­ique ont déjà apporté leur sou­tien comme le pro­duc­teur russe Anton Voroshilov alias Vorosh.

Selon le média russe Tass, le DJ est actuelle­ment en garde à vue dans une prison alle­mande en atten­dant son extra­di­tion.

(Vis­ité 732 fois)