Un festival pour célébrer les 50 ans de Woodstock avec Chance The Rapper, The Black Keys…

De Jimi Hen­drix à Jay‑Z. 50 ans après la tenue du mythique fes­ti­val Wood­stock, un nou­v­el événe­ment aura lieu pour mar­quer ce demi-siècle écoulé. L’an­niver­saire se tien­dra à Watkins Glen, dans l’E­tat de New-York, proche de là où avaient eu lieu les fes­tiv­ités ini­tiales. Autre analo­gie : la date. En 1969, la musique avait reten­ti du 15 au 19 août. Cette fois-ci, les par­tic­i­pants seront con­viés sur cette même péri­ode, mais pour une durée plus courte, allant du 16 au 18 août.

L’or­gan­i­sa­tion a annon­cé aujour­d’hui une pre­mière vague d’artistes qui ani­meront ces “3 jours de paix, amour & musique”. Cer­tains s’in­scrivent assez directe­ment dans la lignée de ce fes­ti­val qui a pro­fondé­ment impacté l’his­toire du rock. C’est notam­ment le cas de The Black Keys — qui a récem­ment signé un grand retour en pro­posant un nou­veau sin­gle -, ou encore du groupe psy­chédélique Por­tu­gal. The Man et des hard rockeurs de Gre­ta Van Fleet. D’autres, comme l’an­cien chanteur de Led Zep­pelin Robert Plant ou le groupe de pop rock The Zom­bies étaient d’ailleurs déjà act­ifs en 1969.

Mais ce début de pro­gram­ma­tion traduit une des véri­ta­bles évo­lu­tions musi­cales de ces cinq dernières décen­nies. Le rap, un style qui n’ex­is­tait même pas au moment de Wood­stock, occupe cette fois-ci une bonne par­tie de l’af­fiche. Par­mi les lyri­cistes présents, on retrou­ve entre autres le légendaire Jay‑Z, la fig­ure du moment Chance The Rap­per ou encore Earl Sweat­shirt, fort du suc­cès de son dernier album Some Rap Songs. En 2013, Kanye West affir­mait que “le rap est le nou­veau rock n’ roll”. Pas si fou, en rétro­spec­tive.

(Vis­ité 275 fois)