Un gros con a volé la plaque commémorative dédiée à Bowie à Berlin

Quiconque s’in­téres­sant un petit peu à la (mag­ique) car­rière de David Bowie sait que Berlin a une grande impor­tance dans la tra­jec­toire de l’artiste. C’est dans cette ville que Bowie a écrit sa “trilo­gie berli­noise” (ça ne s’in­vente pas), à savoir les albums Low, Heroes et Lodger notam­ment com­posés avec Bri­an Eno, ancien mem­bre de Roxy Music. Il y a embar­qué Iggy Pop, alors tout juste sor­ti de l’HP (et a pro­duit pour lui The Idiot et Lust For Life), et a vécu dans une mai­son de 76 à 78 — et quit­tera Berlin un an plus tard. C’est sur la façade de cette fameuse mai­son qu’a été placée il y a trois semaine une plaque, avec un extrait des paroles de “Heroes” (“we can be heroes, just for one day”) gravé. Un joli hom­mage à Bowie, neuf mois après son décès… Qui a été volé ce week-end. 

Le jour­nal alle­mand BZ a fait état de cet acte de van­dal­isme : il a eu lieu same­di et la police a ouvert une enquête. Aus­si, l’en­tre­prise qui a fab­riqué la plaque en a plusieurs de rechange, au cas où, et devrait donc bien­tôt en replac­er une sur le mur du Haupt­straße 155. 

(Vis­ité 61 fois)