©Blocks

Une façon plus immersive d’écouter nos tracks avec Dolby Atmos Music

Le Dol­by Atmos Musique se donne pour mis­sion d’offrir un pan­el plus pré­cis et plus immer­sif à nos morceaux préférés depuis chez nous via des bar­res de son, téléviseurs ou enceintes à HD

Écouter un con­cert comme si on y était, c’est désor­mais pos­si­ble avec l’Atmos, sys­tème déjà bien dévelop­pé dans le milieu audio­vi­suel mais qui s’exporte aujourd’hui au secteur musi­cal. Anais Libolt, respon­s­able Broad­cast et Home Enter­tain­ment chez Dol­by Lab­o­ra­to­ries a répon­du à nos ques­tions pour nous éclair­er sur ce qui pour­rait bien, après le stéréo, devenir la nou­velle norme de nos écoutes.

Pouvez-vous nous présen­ter le pro­jet Atmos Musique ?

Dol­by est un pio­nnier en matière de tech­nolo­gies audio et video immer­sives. Nous tra­vail­lons entre autres avec les indus­tries musi­cale, ciné­matographique et audio­vi­suelles où nos tech­nolo­gies don­nent vie aux créa­tions des artistes de tous hori­zons pour éblouir les util­isa­teurs et (télé)spectateurs. La tech­nolo­gie Dol­by Atmos Musique est notre tech­nolo­gie audio phare, le Dol­by Atmos, appliquée à l‘univers de la musique pour une qual­ité d’écoute pre­mi­um. Elle a été intro­duite sur le marché grâce à un pre­mier parte­nar­i­at noué avec Uni­ver­sal Music en juin 2019. L’idée à cette époque était non seule­ment de créer mais aus­si de remas­teris­er de la musique en Dol­by Atmos. C’était un for­mat qu’on avait bien éprou­vé avec le ciné­ma et les con­tenus audio­vi­suels, mais il y avait des choses à affin­er spé­ci­fique­ment pour la musique et les artistes. Ama­zon Music HD et TIDAL HiFi se sont lancés en sep­tem­bre 2019, inclu­ant le Dol­by Atmos Musique juste­ment à leurs services.

Pour tester l’expérience Dol­by Atmos Musique, il faut télécharg­er l’application TIDAL HiFi ou Ama­zon Music HD. D’autres ser­vices de stream­ing seront-ils compatibles ?

Aujourd’hui il y a deux façons d’écouter de la musique en Dol­by Atmos, soit sur TIDAL  (disponible sur la plu­part des télé­phones android, bar­res de son, ou une TV) quand on a l’abonnement pre­mi­um (Tidal HiFi), soit sur Ama­zon Music HD avec un Echo Stu­dio (Alexa). Notre souhait bien-sûr est que le plus de ser­vices de stream­ing pos­si­ble pro­posent des con­tenus en Dol­by Atmos Musique : des dis­cus­sions avec d’autres parte­naires poten­tiels sont d’ailleurs déjà en cours, car notre objec­tif est de ren­dre le Dol­by Atmos  Musique disponible au plus grand nombre.

Qu’est-ce qui dif­féren­cie le Dol­by Atmos Musique des autres tech­nolo­gies audio ?

Au niveau matériel, nos habi­tudes n’ont pas for­cé­ment besoin de chang­er : on peut garder le casque qu’on utilise pour écouter de la stéréo afin d’écouter des con­tenus en Dol­by Atmos Musique. Ce qui va chang­er, c’est la façon dont la musique a été créée (ou remixée). Avec Dol­by Atmos Musique, on crée un for­mat immer­sif : plutôt que deux canaux comme pour la stéréo, on va avoir tout un espace en 3 dimen­sions, où posi­tion­ner la voix, les effets sonores, les instru­ments… Ça laisse beau­coup plus de place aux ingénieurs du son et musi­ciens pour faire évoluer leur musique dans l’espace. Pour l’auditeur, le ren­du sonore est épous­tou­flant : c’est plus immer­sif et bien plus pré­cis. Dol­by Atmos Musique offre une véri­ta­ble expéri­ence immer­sive, tant pour l’artiste que pour l’auditeur, en le plongeant au cœur de la chan­son. Cela per­met de ré-découvrir des sub­til­ités de cer­tains morceaux que l’on con­nait, ou encore écouter un titre tel que l’artiste l’avait imag­iné pen­dant sa créa­tion. Aujourd’hui, de nom­breux artistes col­la­borent étroite­ment avec Dol­by, comme Ari­ana Grande, Col­play, Elton John ou encore Lady Gaga, mais aus­si de nom­breuses maisons de dis­ques (des maisons de dis­ques (Uni­ver­sal Music Group Warn­er Music Group,…). Cer­tains albums d’artistes cultes sont égale­ment remixés en Dol­by Atmos Musique, comme Mar­vin Gaye par exemple.

Tous les albums et tracks sur notre télé­phone peuvent-ils s’écouter en Dol­by Atmos Musique ?

Non, il faut que la chan­son ait été mixée ou remixée en Dol­by Atmos Musique, et qu’elle soit pro­posée sur un des ser­vices qui pro­posent cette tech­nolo­gie (Tidal HiFi et Ama­zon Music HD pour le moment).

Des morceaux stéréo ne peu­vent donc pas être lus en Dol­by Atmos Musique?

Non. Nous ne sommes pas par­ti­sans de re-manipuler à pos­te­ri­ori quelque chose qui a été conçu en stéréo. Si ça a été conçu ain­si, c’est que c’est fait pour être écouté de la sorte. C’est vrai­ment un nou­veau proces­sus créatif. Par exem­ple, des nou­veaux mix­ages ont été refaits à par­tir des enreg­istrements sur ban­des d’origine d’anciens albums des Bea­t­les, cela ren­tre vrai­ment dans le cadre d’une nou­velle création.

Quels out­ils doit-on pos­séder pour écouter des con­tenus en Dol­by Atmos Musique ?

Au niveau du grand pub­lic, on retrou­ve toutes les dernières généra­tions de smart­phones Sam­sung (S9S8..), Huawei et Oppo. Ils sont com­pat­i­bles avec le Dol­by Atmos (dès lors qu’il fig­ure dans les menus audio, le for­mat sera pris en charge). Pour une écoute au casque par exem­ple, tant que ce dernier peut se con­necter à un appareil com­pat­i­ble, la retrans­mis­sion fonc­tion­nera. Il y a aus­si beau­coup de bar­res de son et de sys­tèmes home-cinema com­pat­i­bles avec les tech­nolo­gies Dol­by depuis 2015, mais il faut qu’ils soient ali­men­tés / con­nec­tés à un ser­vice com­pat­i­ble tel queTI­DAL par exem­ple, car c’est l’application qui enver­ra les infor­ma­tions à la barre de son.

En quoi dans les prochains mois, années, Dol­by Atmos Musique peut révo­lu­tion­ner notre écoute ?

C’est un con­fort d’écoute total pour l’auditeur ! On s’habitue facile­ment à cette qual­ité sonore, on le voit bien avec nos séries sur Net­flix ou sur Dis­ney+ qui sont de plus en plus nom­breuses à avoir recours au Dol­by Atmos. C’est un for­mat qui com­mence à être très présent en en SVOD et les artistes le trou­vent intéres­sant à manier, avec beau­coup plus de pos­si­bil­ités de créa­tion que la stéréo.

(Vis­ité 635 fois)