©Nicolas Joubard

Tsugi Daily : une mystérieuse vidéo sur le site internet de Tame Impala annoncerait son retour en studio

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Tame Impala annoncerait son retour en studio

Un écran noir. C’est ce sur quoi on tombe sur l’ac­cueil du site inter­net de Tame Impala. Étrange non ? Mais il suf­fit d’un clic pour qu’une vidéo rétro se lance. Celle-ci met en scène Kevin Park­er dans un stu­dio d’en­reg­istrement. Le groupe était revenu cette année avec “Bor­der­line” et “Patience”, mais juste­ment, la patience de leurs fans a des lim­ites. Plus de qua­tre ans après son dernier album Cur­rents, Tame Impala serait donc de retour en stu­dio.

La vidéo est à décou­vrir sur le site inter­net offi­ciel de Tame Impala.

À voir : le nouveau clip de Vimala pour “Spectre”

Après avoir dévoilé un pre­mier sin­gle de son EP Strom­boli à paraître le 15 novem­bre, le pro­duc­teur Vimala livre “Spec­tre”. Sur ce titre élec­tron­ique planant, une voix mod­ulée chante “I’ll go where’s your flesh and bood / Flow away”. Le morceau est accom­pa­g­né d’un clip tout en jeux de symétrie, réal­isé par Adrien Casalis à par­tir de pris­es de vues en drone signées Valentin Urie. La vidéo met en scène l’ex­plo­ration d’un autre monde, sur lequel on ne voit aucun signe de vie : seule­ment de grandes éten­dues de roche. Vimala vient d’une autre planète, certes, mais la sienne est loin d’être inerte.

L’EP 100% russe de Sydney Valette

Embar­quez dans un voy­age atyp­ique direc­tion la “Mère Patrie”. Syd­ney Valette, pro­duc­teur français est de retour avec un nou­v­el EP inti­t­ulé “Город Болит” ce qui sig­ni­fie “Ville de la douleur” dans la langue de Molière. Six mois après son dernier album How Many Lives, Syd­ney Valette pro­pose cet EP dont la par­tic­u­lar­ité réside dans ses textes 100% rus­so­phones. Fasciné par la cul­ture russe depuis son enfance, il voulait lui ren­tre hom­mage à tra­vers ces 6 morceaux. Le maxi est com­posé de trois titres orig­in­aux ain­si que trois remix­es par Iron Court, Poi­son Point et SUPERNOVA 1006. L’ensem­ble oscille entre dark­wave, Ebm et tech­no et c’est pour le moins sur­prenant, dans le bon sens.

(Vis­ité 589 fois)