Une youtubeuse découvre Aphex Twin à Coachella : “J’ai eu l’impression que mon âme était violée”

Coachel­la pourrait-il con­cur­rencer la dernière sai­son de Game of Thrones en terme de rebondisse­ments ? On pour­rait sérieuse­ment se pos­er la ques­tion. Après une vague d’her­pès sur­v­enue lors du fes­ti­val, un live sur­prenant de Nina Krav­iz ou encore Gesaf­fel­stein en prince argen­té, c’est désor­mais une ren­con­tre saugrenue qui affole la toile. Olivia Cara est une influ­enceuse aux quelques 446.000 abon­nés sur YouTube. En 2019, elle est invitée pour la pre­mière fois au fes­ti­val le plus bling-bling de la côte Ouest. Pail­lettes, franges et lunettes de soleil : le rendez-vous est don­né. Néan­moins, c’é­tait sans compter sur sa ren­con­tre avec Aphex Twin.

Dans un vlog, Olivia Cara revient sur les deux week-ends du fes­ti­val mon­di­ale­ment médi­atisé. Et surtout, sur sa ren­con­tre avec un live sin­guli­er. Dès le début de la vidéo, l’in­flu­enceuse explique qu’elle n’é­coute que de l’EDM, qu’elle n’a jamais été à Coachel­la, et que son fes­ti­val favori est l’Elec­tric Daisy Car­ni­val, un fes­ti­val qui a plutôt l’habi­tude de voir Steve Aoki que Jeff Mills. La soirée du same­di 13 avril ne pou­vait que men­er à une ren­con­tre du troisième type : “J’ai com­mencé à enten­dre des bruits super bizarres. Et des pleurs de bébés. Et des cris. Mon amie et moi étions choquées, ça m’a vrai­ment fait peur. J’ai eu l’im­pres­sion que mon âme était vio­lée.” Au moins ça.

En revenant sur son expéri­ence, la jeune femme con­clut que la musique étant de l’art, son but est avant tout de ne pas laiss­er son spec­ta­teur indif­férent. Elle recon­naît qu’Aphex Twin l’a bien atteint. En out­re, de nom­breux inter­nautes ont con­seil­lé à Olivia d’é­couter la musique du pro­duc­teur, sachant qu’il a inspiré cer­tains DJs d’EDM. Une vague de bien­veil­lance qui a recou­vert les com­men­taires les plus vir­u­lents. Inter­net, un monde encore plus mer­veilleux que Coachel­la.

(Vis­ité 17 242 fois)