Skip to main content
29 avril 2019

Quatre productrices ciblées par un artwork misogyne et sexiste

par Pier-Paolo Gault

Apparemment, c’est insoutenable ! Aujourd’hui, les femmes font de la musique électronique ! Elles remplissent même des festivals ! Et oui, en effet : elles humilient certaines productions d’hommes qui n’en valent pas la peine. Alors forcément, ça en énerve plus d’un, au premier rang desquels le producteur ukrainien Vakula.

En février, celui-ci a sorti un EP, intitulé Per Aspera Ad Astra, assez particulier en bien des points. Déjà, parce que l’EP a été publié sous l’alias « Rocco Siffredi » – acteur de pornographie malheureusement connu pour ses scènes de violences envers les femmes. Ensuite, parce que l’artwork dudit EP représente quatre productrices de musique électronique à la tête d’un vaisseau spatial en forme de pénis, qui ne sont autres que Nastia, The Black Madonna, Nina Kraviz et Peggy Gou. Ce dessin a resurgi la semaine dernière, après que Nastia l’ait découvert (car oui, elles n’avaient même pas été prévenues !) et qu’elle ait dénoncé sur son compte Instagram le caractère sexiste de l’acte. On vous laisse juger de ce que Vakula n’a pas manqué d’appeler une « magnifique couverture », en se targuant d’avoir essayé de représenter « la plus belle bite que ces filles puissent jamais rencontrer ». 

Voir cette publication sur Instagram

 

Post in purpose ) Our Ukrainian artist Vakula has announced his next release with me, @ninakraviz , @blackmadonnachi and Peggy Gou on the cover with the next description: “I dedicated this project to my beloved women, where we tried to depict the most beautiful dick that those girls depicted on the cover could ever meet. Find in stores, do not miss”. Well.. Sigmund Freud would be satisfied. I believe it’s that kind of a dick he dreams about! Let’s say when I met him in 2015 he seriously told me I am shity and not even a DJ, but if we come together he can teach me.. The biggest lol I have seen for a while. I always knew he is such an arrogant and lost sexist + simply idiot who believes he is one and only artist comparing himself with Theo Parrish, but I didn’t expect he will go that far.. His most problem is that he can’t handle our success ??‍♀️ Can’t tag him here because he banned me last year just because he didn’t want me to see his page )) Gonna go to the store and get my copy! Good advertisement tho! This is worthy a promotion for free in my feed ? #vakula #cover #nastia #ninakraviz #blackmadonna #peggygou #sexism #hate #lol

Une publication partagée par NASTIA (@nastia.dj) le

Le producteur s’est ensuite défendu en réponse au post de Nastia. Il soutient que son artwork ne se veut pas irrespectueux pour les femmes, qu’il a pour objectif de critiquer une industrie de la musique plus « concentrée sur la popularité et l’argent que sur la musique« , avant d’annoncer qu’il allait changer d’artwork. Etonnant, donc, puisque Nastia affirme dans son post qu’elle avait déjà reçu des remarques sexistes de sa part, alors qu’il s’était arrogé le droit de la juger sur sa qualité de DJ. The Black Madonna, quant à elle, qualifie toute la démarche, qu’elle soit critique du système ou non, de « connerie absolue (…) qui porte préjudice aux femmes de l’industrie« , avant d’envoyer paître – pour le dire poliment – toutes celles et ceux qui sont « OK » avec.

Si Nina Kraviz n’a pas réagi, la réponse de Peggy Gou a probablement su saisir ce que tout le monde avait sur le coeur. (Rien que par la miniature de la publication !).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Message to misogynist Vakula, don’t you fucking start (we all look better than that btw) Good luck

Une publication partagée par Peggy Gou (@peggygou_) le

Sur son Facebook, Vakula est actuellement en plein shitstorm et publie toutes les deux heures. Au vu de ses messages, ça serait quelque chose comme la révolte de l’underground contre les haters mainstream… Mince. Actif depuis 2013 avec plusieurs LP à son actif, on dirait bien que Vakula ne sait plus comment faire pour faire parler de lui. Il semble bien qu’il risque d’y rester longtemps, dans son underground.

Visited 81 times, 1 visit(s) today