© Rene Habermacher

uplifters” : le nouvel album dream-pop léger et teinté de nostalgie d’Isaac Delusion

Et de trois. Après leur sec­ond album Rust & Gold sor­ti en 2017, les Parisiens d’Isaac Delu­sion sont de retour avec un nou­v­el album sur le label micro­qli­ma inti­t­ulé uplifters. Un troisième disque que Loïc, Jules, Bastien, Cédric et Nico­las ont pen­sé comme un retour aux sources, vers une électro-pop arti­sanale et pleine d’én­ergie. Depuis leur pre­mier EP Mid­night Sun en 2012, le duo devenu quin­tet con­tin­ue de dévelop­per son univers envoû­tant et onirique. Enchaî­nant les salles, les dates et les tournées, les acolytes pro­posent un nou­veau LP aux sonorités dream-pop tein­tées de nos­tal­gie, comme une fusion sin­gulière de douceur, d’ardeur et de mys­tère.

Avec ce uplifters, Isaac Delu­sion renoue avec ses influ­ences anglo-saxonnes et les mélodies pop fines et entrainantes. Approchant douce­ment de la trentaine, les mem­bres du groupe ont eu comme un besoin de rep­longer dans leurs sou­venirs d’adolescents et pro­posent onze titres où les sen­ti­ments s’ex­pri­ment sans pudeur. Une inno­cence qui se retrou­ve dans de nom­breux titres comme par exem­ple “couleur men­the à l’eau”. Sor­ti en 2018, c’est une reprise suave et rétro du clas­sique d’Ed­dy Mitchell. Un morceau tout par­ti­c­uli­er pour Loïc, le chanteur, qui racon­te “les dimanch­es plu­vieux de mon enfance, [j’é­tais] assis sur le siège arrière de la voiture de mon père, branché sur Radio Nos­tal­gie, et ce morceau tour­nait en fond sonore. J’ai com­pris plus tard que la chan­son par­le d’un type trop timide et obser­va­teur. Je me suis recon­nu alors je me suis dit que j’é­tais plutôt la bonne per­son­ne pour l’in­ter­préter”. Autre hom­mage qui transparait de cet album, le titre “peo­ple you know”, qui ravi­ra sans aucun doute les ama­teurs du groupe Phoenix tant le morceau sem­ble être chan­té par Thomas Mars. On a le coeur qui fond à l’é­coute de cet album qui donne envie de se met­tre au chaud sous une cou­ette et atten­dre gen­ti­ment que l’hiv­er passe.

Le con­cert du 21 jan­vi­er à La Cigalle est d’ores et déjà com­plet mais le duo a rajouté une nou­velle date le 11 févri­er 2020. Pour plus d’in­fos et bil­let­terie, rendez-vous sur la page de l’évène­ment.

Le troisième album d’Isaac Deli­sion est disponible à l’é­coute juste ici :

En bonus, le clip décalé de “pas l’habi­tude”, extrait du dernier album d’Isaac Delu­sion :

Ou encore le très col­oré “fan­cy” :

(Vis­ité 406 fois)