Skip to main content
28 février 2019

Varg vient de lâcher un album entre techno, IDM et Rap

par Victor Goury-Laffont

Pas de grandes annonces, pas de campagne massive de promotion, une sortie le jeudi plutôt que le vendredi … Varg ne fait décidément rien comme les autres. Le producteur suédois révèle aujourd’hui Evanescence, son nouvel album publié sur le label danois Posh Isolation. Prolifique, le musicien en est déjà à sa deuxième sortie de l’année, après son mini-disque de deux titres Limestone Island paru en tout début de mois dans le cadre de son duo FLORA composé avec AnnaMelina.

Mais cette fois, l’artiste surtout connu pour ses productions techno prend le soin de varier les styles. « Love Letter », le titre introductif, fixe le ton d’entrée de jeu avec de l’ambient sombre et désordonnée. Revenant à une techno profonde plus classique – bien que toujours expérimentale – sur « A Burst of Cupids Arrows Cutting Through The Air, Putting Fire To The Sky », il fait ensuite intervenir une série de featurings. Du rap d’abord, avec Bladee. Mis ensemble, les deux compatriotes offrent un morceau authentiquement cloud rap, tendance Yung Lean. Plus loin, Varg joint ses forces à celles de Coucou Chloé. Résultat cette fois-ci : une IDM intense, au-dessus de laquelle la musicienne française livre un « love poem« .

Dans un entretien avec Resident Advisor, Varg expliquait ne plus être un grand fan de techno et ne pas avoir l’impression que le genre avançait, l’assimilant à « un hamster dans une roue« . Et si la déclaration peut étonner de la part de cet artiste qui s’est fait connaître à travers ce style, il semble, avec cet album, commencer à s’en écarter progressivement.

Visited 38 times, 1 visit(s) today