Voir : ce clip grandiose de Thylacine, issu de son nouvel album

Thy­lacine, son de vrai nom William Rezé, dévoile aujour­d’hui « Sheremetiev », troisième extrait de son album Time­less atten­du pour le 2 octo­bre prochain. Le com­pos­i­teur de musique élec­tron­ique livre avec ce morceau un clip qui nous laisse béant d’ad­mi­ra­tion.

ThycalineAprès « Alle­gri » et « Satie I », Thy­lacine révèle un troisième sin­gle issu de son prochain album Time­less, sa deux­ième sor­tie de l’an­née après Roads vol.2 en févri­er dernier. Dans ce nou­v­el album, le musi­cien revis­ite ses clas­siques et s’ap­pro­prie Mozart, Beethoven, Schu­bert ou Satie, retra­vail­lés façon elec­tro.

Avec « Sheremetiev », c’est une œuvre mécon­nue que Thy­lacine reprend : « Nine sili nebesniye » d’Alexan­der Sheremetiev, stan­dard de la musique ortho­doxe, com­posé à une date incon­nue.

À la beauté sonore du morceau vient s’a­jouter la beauté esthé­tique du clip, réal­isé par Thy­lacine lui-même et Cécile Chabert, dans lequel on peut observ­er un orchestre plongé sous l’eau, remon­tant lente­ment à la sur­face, vers la lumière.

« L’idée du clip de “Sheremetiev”, pro­posée par Cécile Chabert, est un par­al­lèle avec le tra­vail que j’ai fait sur cet album. Avec cette image de faire remon­ter quelque chose d’an­cien à la sur­face. On est tous les deux admi­rat­ifs du tra­vail de Bill Vio­la, et sa vidéo “Ascen­sion” réson­nait par­faite­ment avec la pro­gres­sion lente et la force qui nous venait à l’e­sprit sur le morceau “Sheremetiev”, c’est rapi­de­ment devenu notre référence prin­ci­pale. On voulait être capa­ble d’avoir ce ren­du mais sur un ensem­ble de musi­ciens, et en inver­sant la vitesse pour suiv­re notre nar­ra­tion et rajouter au côté hyp­no­ti­sant. Le but était de garder un scé­nario extrême­ment min­i­mal­iste en jouant plus sur la force esthé­tique des images et une lenteur qui amène à une appréhen­sion plus pro­fonde de la musique, un peu à contre-courant de la majorité des clips aujour­d’hui, très cuts et dynamiques », nous con­fie Thy­lacine.

On vous laisse juger par vous-même.

(Vis­ité 2 370 fois)