Skip to main content
18 septembre 2020

Voir : ce clip grandiose de Thylacine, issu de son nouvel album

par Léonie Ruellan

Thylacine, son de vrai nom William Rezé, dévoile aujourd’hui « Sheremetiev », troisième extrait de son album Timeless attendu pour le 2 octobre prochain. Le compositeur de musique électronique livre avec ce morceau un clip qui nous laisse béant d’admiration.

ThycalineAprès « Allegri » et « Satie I », Thylacine révèle un troisième single issu de son prochain album Timeless, sa deuxième sortie de l’année après Roads vol.2 en février dernier. Dans ce nouvel album, le musicien revisite ses classiques et s’approprie Mozart, Beethoven, Schubert ou Satie, retravaillés façon electro.

Avec « Sheremetiev », c’est une œuvre méconnue que Thylacine reprend : « Nine sili nebesniye » d’Alexander Sheremetiev, standard de la musique orthodoxe, composé à une date inconnue.

À la beauté sonore du morceau vient s’ajouter la beauté esthétique du clip, réalisé par Thylacine lui-même et Cécile Chabert, dans lequel on peut observer un orchestre plongé sous l’eau, remontant lentement à la surface, vers la lumière.

« L’idée du clip de « Sheremetiev », proposée par Cécile Chabert, est un parallèle avec le travail que j’ai fait sur cet album. Avec cette image de faire remonter quelque chose d’ancien à la surface. On est tous les deux admiratifs du travail de Bill Viola, et sa vidéo « Ascension » résonnait parfaitement avec la progression lente et la force qui nous venait à l’esprit sur le morceau « Sheremetiev », c’est rapidement devenu notre référence principale. On voulait être capable d’avoir ce rendu mais sur un ensemble de musiciens, et en inversant la vitesse pour suivre notre narration et rajouter au côté hypnotisant. Le but était de garder un scénario extrêmement minimaliste en jouant plus sur la force esthétique des images et une lenteur qui amène à une appréhension plus profonde de la musique, un peu à contre-courant de la majorité des clips aujourd’hui, très cuts et dynamiques », nous confie Thylacine.

On vous laisse juger par vous-même.

Visited 96 times, 1 visit(s) today