Alfredo Fiorito. Photo via sa cagnotte sur Go Fund Me

Vous pouvez aider la légende d’Ibiza et de la balearic Alfredo à “reconstruire sa vie”

Alfre­do, l’un des pères fon­da­teurs de la balearic et fig­ure d’Ibiza des années 80, en plus de souf­frir de graves prob­lèmes de san­té, se trou­ve, après une année sans revenus, dans une impasse finan­cière. Il a lancé une cagnotte pour “l’aider à recon­stru­ire sa vie”.

Argentin d’o­rig­ine, Alfre­do Fior­i­to émi­gre à Ibiza en 1976. Après un job comme bar­man, il se met der­rière les platines de l’étab­lisse­ment qui l’emploie en 1982. Il devient par la suite rési­dent de l’Am­ne­sia dont il fait la répu­ta­tion, con­tribuant à la dif­fu­sion de la musique club sur l’île. En 1987, les DJs anglais Paul Oak­en­fold, Dan­ny Ram­pling et Nicky Hol­loway assis­teront à ses sets éclec­tique de pop, de dis­co et de house alors nais­sante pour ensuite ramen­er l’ex­péri­ence en Angleterre, con­tribuant à la nais­sance du mou­ve­ment acid house et du sec­ond Sum­mer of Love outre-manche. Le reste appar­tient à l’histoire.

 

À lire également
Le père des genres balearic et chill out José Padilla s’est éteint aujourd’hui

 

On pour­rait croire qu’avec un tel CV et avoir lais­sé une mar­que indélé­bile dans la musique élec­tron­ique, Alfre­do serait finan­cière­ment à l’abri. Mal­heureuse­ment la pandémie est passée par là et comme de nom­breux artistes, il n’est plus en mesure de faire face au coût de la vie, sans tra­vail et sans revenu. À un âge main­tenant avancé, le DJ argentin n’a pas été rémunéré depuis an et a récem­ment souf­fert d’un AVC qui lui a lais­sé des fac­tures médi­cales. Alfre­do vise une cagnotte de 25 000 euros pour faire face, et il dit vouloir lancer “un pro­jet avec lequel je peux ren­dre quelque chose à mes sou­tiens à tra­vers mon his­toire dans le monde de la musique et du monde de la nuit : des mix­es, des posters et de la musique.

Après le décès de José Padil­la en sep­tem­bre, c’est décidé­ment une péri­ode noire pour la balearic et la chill out music. Heureuse­ment, la cagnotte a d’hors et déjà dépassé son objec­tif avec 26 000 euros récoltés, mais rien n’empêche de la dépass­er plus encore pour ren­dre hom­mage à un grand homme de la musique électronique.

La cagnotte

(Vis­ité 800 fois)