Yep, on se remet à écouter du Miley Cyrus

Oublions “Wreck­ing Ball” (bon, à part la ver­sion de Ron Jere­my), les cos­tumes à pail­lettes et les pseudo‐débats pour savoir si oui ou non Miley Cyrus est en train de mal tourn­er et de nous faire une Lind­say Lohan : après tout, la demoi­selle est musi­ci­enne, et ce serait con de l’oublier… Surtout quand elle a dans ses valis­es l’album Miley Cyrus And Her Dead Petz pro­duit avec Wayne Coyne des Flam­ing Lips, un ovni psy­chédélique et jouis­sif, entre tube bar­ré (“Dooo It”) et bal­lade épurée (“Tiger Dreams”, en fea­tur­ing avec Ariel Pink). Depuis, plus de nou­velles. Avec une petite peur tout de même : évidem­ment, Miley Cyrus And The Dead Petz a encore plus égaré une par­tie des fans de l’ex Han­nah Mon­tana, serait‐elle ruinée ou oblig­ée par con­trat de nous repon­dre un Bangerz bien lour­dingue et tail­lé pour NRJ ? Vis­i­ble­ment non, puisque le nou­veau titre de Miley Cyrus est en fait une col­lab­o­ra­tion avec Lola­wolf, le groupe electro-r’n’b-bizarre de Zoe Kravitz (fille de), pas hyper com­pat­i­ble avec les playlists de malls améri­cains (la mai­son rêvée de “Wreck­ing Ball” ou “We Can’t Stop”). Dévoilé en exclu­siv­ité par Zane Lowe sur Beats One, le morceau s’appelle “Teardrop” et sera à la track­list du pre­mier album de Lola­wolf. 

Si “Teardrop” risque de ne pas s’ancrer aus­si durable­ment dans le crâne que “Bitch” ou “Jim­my Fran­co” (autres titres de Lola­wolf), il prou­ve bien une chose : Miley Cyrus con­tin­ue de tester les lim­ites de sa pop. Et ça, c’est très exci­tant. 

(Vis­ité 37 fois)