Festival Nuits Sonores / ©Gaetan Clément

2 milliards d’euros pour la Culture : ce qu’en pensent les indépendants

Hier, mer­cre­di 26 août, le Pre­mier Min­istre Jean Cas­tex a annon­cé sur France Inter que, sur les 100 mil­liards d’euros con­sacrés au plan de relance nationale, 2 mil­liards seront alloués à la cul­ture. Une annonce à la fois saluée et con­testée par les indépen­dants que for­ment 1600 acteur·trices du secteur

« Dans le plan de relance, la cul­ture béné­ficiera d’une dota­tion excep­tion­nelle de 2 mil­liards d’eu­ros », dis­ait Jean Cas­tex hier au micro de France Inter. Asphyx­iée par la crise san­i­taire, la cul­ture est dans un état préoc­cu­pant. Presque qua­tre mois après le décon­fine­ment, les fes­ti­vals, con­certs et spec­ta­cles demeurent dans le flou, et les clubs per­dent espoir quant à une pos­si­ble réou­ver­ture en sep­tem­bre. Les rassem­ble­ments de plus de 5 000 per­son­nes sont tou­jours inter­dits, et ce jusqu’au 30 octobre.

Dans ces cir­con­stances, la somme promise par le gou­verne­ment est-t-elle suff­isante ? C’est la ques­tion que posent les indépen­dants du secteur cul­turel, dans un appel com­mu­niqué hier : « Les sig­nataires de l’Appel des indépen­dants salu­ent cette annonce et pren­nent acte que la cul­ture dans son ensem­ble est con­sid­érée dans les enjeux du plan de relance, même si la part affec­tée à un secteur aus­si essen­tiel et stratégique – y com­pris sur le plan économique – que la cul­ture dans la réin­ven­tion de notre futur mérit­erait une part plus impor­tante que 2% du plan glob­al. » Cette somme est en effet ques­tionnable, quand on sait que la crise san­i­taire a impacté la cul­ture à hau­teur de 22.3 mil­liards d’euros d’après le min­istère de la Cul­ture, dont 4.5 mil­liards d’euros dans la fil­ière musi­cale seule­ment d’après le col­lec­tif Tous Pour La Musique.

Appel des indépendants

Ren­con­tre de l’Ap­pel des Indépendants

Ce sont 1 600 indépen­dants situés dans 165 villes de France qui sont sig­nataires de cet appel : des artistes et des col­lec­tifs, des labels, fes­ti­vals, clubs, salles de spec­ta­cles, ain­si que des mag­a­zines – dont Tsu­gi, radios, boîtes de pro­duc­tion, prestataires tech­niques… Par­mi eux, on note la présence des asso­ci­a­tions Arty Far­ty et Technopol, du Rex Club, des fes­ti­vals Le Bon Air (Mar­seille), Nuits Sonores (Lyon), des labels Nowa­days Records et InFiné Music, etc. Le pre­mier appel était lancé le 11 mars, à l’initiative du fes­ti­val Nuits Sonores avec 30 organ­ismes lyon­nais, deman­dant d’ores et déjà le sou­tien des autorités pour faire face à la pandémie. Dans ce nou­v­el appel, les indépen­dants insis­tent sur la néces­sité de pren­dre en compte tout le ter­ri­toire nation­al dans la recon­struc­tion cul­turelle, et pas seule­ment Paris.

« Nous observerons avec d’autant plus d’attention et de vig­i­lance les règles du jeu et les modal­ités de déploiement de cette dota­tion. Nous atten­dons qu’elles soient en rup­ture par rap­port aux usages et visions passées et nous serons en par­ti­c­uli­er atten­tifs aux principes d’équité et de trans­parence qui devront guider la mise en place de ce plan pour la cul­ture, au ser­vice de la jeunesse, de la diver­sité et de la recon­struc­tion démoc­ra­tique.  À l’heure de la relance par les ter­ri­toires, nous appelons à la plus grande vig­i­lance sur l’équité ter­ri­to­ri­ale de l’intervention de l’Etat, ain­si qu’à une poli­tique de coor­di­na­tion plus exigeante que jamais avec les col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales. »

Le Pre­mier Min­istre recevra aujourd’hui et demain les représen­tants du spec­ta­cle vivant et du ciné­ma avec la min­istre de la Cul­ture Rose­lyne Bach­e­lot. Quant aux indépen­dants sig­nataires, ils se rassem­bleront lors d’États Généraux à Lyon les 6 et 7 octo­bre, puis à Brux­elles en octo­bre avec d’autres fédéra­tions venues de toute l’Europe.

Plus d’in­fos sur le site Inter­net de l’ap­pel des indépendants

(Vis­ité 791 fois)