©Pim Myten

🦠 2 soirées-test en club vont être organisées avec Laurent Garnier, Pedro Winter…

Après le concert-test, le disco-test ? 

Suite à l’an­nonce hier de la réou­ver­ture des clubs pour le 9 juil­let, l’ANRS (Mal­adies infec­tieuses émer­gentes) ains que les hôpi­taux d’Île-de-France lan­cent deux soirées club-test le 26 juin à la Machine du Moulin Rouge et au Cabaret Sauvage, afin d’é­val­uer les risques d’in­fec­tion au Covid en sit­u­a­tion de vie réelle.

Basé sur le même principe que le concert-test à Bercy du 29 mai dernier (avec Indo­chine et Eti­enne De Cré­cy), ce seront 4 400 volon­taires âgés de 18 à 49 ans qui servi­ront de cobayes à cette expéri­men­ta­tion san­i­taire. On pré­cise, 4 400 mais la moitié d’en­tre eux n’as­sis­teront pas à la soirée (pour pou­voir com­par­er les résul­tats avec ceux qui y étaient).

La par­tic­u­lar­itĂ© de ce pre­mier test en club est que les clubbeurs ne seront pas masquĂ©s et qu’il n’y aura pas de dis­tan­ci­a­tion physique, en revanche tous devront ĂŞtre au prĂ©al­able vac­cinĂ©s (deux doses).

“Je tiens à faire par­tie d’une démarche qui peut aider la recherche.” Lau­rent Garnier

Pour le Dr Jérémy Zeg­gagh, inves­ti­ga­teur coor­di­na­teur du pro­jet, “il vise à pro­pos­er des mesures de réduc­tion du risque d’infection adap­tées et moins con­traig­nantes qu’une fer­me­ture totale des dis­cothèques”. “Nous espérons démon­tr­er qu’avec la vac­ci­na­tion, il sera pos­si­ble de retrou­ver une cer­taine forme de con­vivi­al­ité dans les lieux de cul­ture et de diver­tisse­ment”, com­plète la Dr Jeanne Goupil, co-investigatrice et médecin spé­cial­iste des mal­adies infec­tieuses et tropicales.

Côté pro­gram­ma­tion, cer­tains des plus grands noms de la scène élec­tron­ique française : Lau­rent Gar­nier, Éti­enne De Cré­cy, Pedro Win­ter, Kid­dy Smile, Chloé, Bam­bounou, Mad Rey, Roni et Rag.

Con­tac­té par la rédac­tion, Lau­rent Gar­nier nous con­fie : “Je suis heureux de par­ticiper à cette étude en tant qu’artiste car je tiens à faire par­tie d’une démarche qui peut aider la recherche, soutenir le secteur, les clubs, les DJ’s/artistes, mais aus­si en tant que citoyen au même titre que les par­tic­i­pants qui vont s’inscrire pour par­ticiper à l’étude.”

Les résul­tats de cette étude seront disponibles courant juillet.

Par­ticiper Ă  l’ex­pĂ©ri­men­ta­tion ici

(Vis­itĂ© 1 911 fois)