©Apple

3 questions pour Pedro Winter sur sa propre émission de radio sur Apple Music

La plate­forme de stream­ing Apple Music, qui vient d’ou­vrir son pro­pre stu­dio de musique sur les Champs-Elysées, a choisi Pedro Win­ter comme tout pre­mier ani­ma­teur de sa pro­pre émis­sion, Ed Wreck Radio. Au pro­gramme, des DJ sets, des exclus, des his­toires jamais racon­tées et beau­coup d’amour de la musique. On a posé trois ques­tions au boss d’Ed Banger sur ce qu’il nous mijote.

Pass­er de l’autre côté de l’en­ceinte, s’as­soir der­rière le micro et sélec­tion­ner les sons pour la playlist de sa pro­pre émis­sion, c’é­tait un rêve de gosse pour Pedro Win­ter. Mais ce mer­cre­di, le rêve sera exaucé. Le DJ et patron de label lance Ed Wreck Radio, de la French Touch au club­bing à Paris en pas­sant par les liens entre musique et mode, les thèmes abor­dés seront aus­si rich­es que l’est la musique élec­tron­ique. Et la grande pre­mière, mer­cre­di 19 jan­vi­er, sera dédiée à DJ Meh­di, forcément.

Il sera plus ques­tion d’émotion, de sen­si­bilité et de mon envie de tou­jours, partager, et faire découvrir des choses. Un peu comme mes DJ sets, sauf que je serai assis et sans public.”

©Apple

Com­ment tout ça s’est fait ? Qui est venu voir qui ?

Il est ici ques­tion d’alignement des lunes. Lorsque Apple Music ouvre enfin son stu­dio parisien, moi je rêvais déjà d’un show radio depuis longtemps… J’ai tout de suite accepté l’invitation de venir inau­gur­er le stu­dio. J’ai gran­di dans les couloirs de RTL, rue Bayard. La radio m’a tou­jours cap­tivé, intrigué, bercé. La magie du son qui se dif­fuse, qui s’incruste chez les gens me fascine. Très jeune, j’ai découvert le pou­voir des ondes. Le flux musi­cal qui s’échappait des enceintes m’a per­mis de découvrir et développer mon appétit pour les musiques alter­na­tives. Je n’avais aucune lim­ite, aucune chapelle. Guns N’ Ros­es, Run DMC et Deee Lite se retrou­vaient sur la même K7.

 

À lire également
🗞 Tsugi 141 : Ed Banger, 18 ans et toujours perché, disponible partout

 

Pedro Winter

©DR

Com­ment se déroulera l’émission ? 

Il s’agira d’émissions musi­cales avec peu de talk – je ne suis pas jour­nal­iste. Il sera plus ques­tion d’émotion, de sen­si­bilité et de mon envie de tou­jours, partager, et faire découvrir des choses. Un peu comme mes DJ sets, sauf que je serai assis et sans pub­lic. Je serai aus­si entouré d’in­vités qui seront là pour accom­pa­g­n­er le pro­pos plutôt que pour défendre une sor­tie ou une actu­alité. L’idée est d’embarquer les audi­teurs pour six émissions, six mix­es, six objets musi­caux non identifiés à la recherche du beat par­fait, comme le répétait Afri­ka Bambaataa.

Dans cette émis­sion, j’assume et j’endosse un rôle de « grand frère ».”

Que souhaites-tu trans­met­tre exacte­ment, et pourquoi est-ce impor­tant pour toi ?

Pour moi, la radio est une con­ti­nu­ité de mes DJ sets. J’ai gran­di en écoutant FG et Nova, des radios qui ne jouaient que de la musique qu’on entendait nulle part ailleurs et qu’on ne voy­ait jamais à la télé. La lib­erté qu’offre ce genre d’émission est cru­ciale pour découvrir de nou­velles choses. Je n’ai aucune barrière musi­cale, on pour­ra y enten­dre le nou­veau Kavin­sky et découvrir Maylee Todd, par exemple.

Dans cette émis­sion, j’assume et j’endosse un rôle de « grand frère ». J’espère avoir prou­vé depuis toutes ces années que je suis capa­ble de dénicher de nou­veaux tal­ents. L’époque est com­plexe, les infor­ma­tions sont volatiles, urgentes et finale­ment très dilu­ables.… Peut‑être pourrais-je jouer le rôle de phare, de guide avec cette émission.

(Vis­ité 1 313 fois)