Skip to main content
18 janvier 2022

3 questions pour Pedro Winter sur sa propre émission de radio sur Apple Music

par Guillaume Monnier

La plateforme de streaming Apple Music, qui vient d’ouvrir son propre studio de musique sur les Champs-Elysées, a choisi Pedro Winter comme tout premier animateur de sa propre émission, Ed Wreck Radio. Au programme, des DJ sets, des exclus, des histoires jamais racontées et beaucoup d’amour de la musique. On a posé trois questions au boss d’Ed Banger sur ce qu’il nous mijote.

Passer de l’autre côté de l’enceinte, s’assoir derrière le micro et sélectionner les sons pour la playlist de sa propre émission, c’était un rêve de gosse pour Pedro Winter. Mais ce mercredi, le rêve sera exaucé. Le DJ et patron de label lance Ed Wreck Radio, de la French Touch au clubbing à Paris en passant par les liens entre musique et mode, les thèmes abordés seront aussi riches que l’est la musique électronique. Et la grande première, mercredi 19 janvier, sera dédiée à DJ Mehdi, forcément.

« Il sera plus question d’émotion, de sensibilité et de mon envie de toujours, partager, et faire découvrir des choses. Un peu comme mes DJ sets, sauf que je serai assis et sans public. »

©Apple

Comment tout ça s’est fait ? Qui est venu voir qui ?

Il est ici question d’alignement des lunes. Lorsque Apple Music ouvre enfin son studio parisien, moi je rêvais déjà d’un show radio depuis longtemps… J’ai tout de suite accepté l’invitation de venir inaugurer le studio. J’ai grandi dans les couloirs de RTL, rue Bayard. La radio m’a toujours captivé, intrigué, bercé. La magie du son qui se diffuse, qui s’incruste chez les gens me fascine. Très jeune, j’ai découvert le pouvoir des ondes. Le flux musical qui s’échappait des enceintes m’a permis de découvrir et développer mon appétit pour les musiques alternatives. Je n’avais aucune limite, aucune chapelle. Guns N’ Roses, Run DMC et Deee Lite se retrouvaient sur la même K7.

 

À lire également
🗞 Tsugi 141 : Ed Banger, 18 ans et toujours perché, disponible partout

 

Pedro Winter

©DR

Comment se déroulera l’émission ? 

Il s’agira d’émissions musicales avec peu de talk – je ne suis pas journaliste. Il sera plus question d’émotion, de sensibilité et de mon envie de toujours, partager, et faire découvrir des choses. Un peu comme mes DJ sets, sauf que je serai assis et sans public. Je serai aussi entouré d’invités qui seront là pour accompagner le propos plutôt que pour défendre une sortie ou une actualité. L’idée est d’embarquer les auditeurs pour six émissions, six mixes, six objets musicaux non identifiés à la recherche du beat parfait, comme le répétait Afrika Bambaataa.

« Dans cette émission, j’assume et j’endosse un rôle de « grand frère ». »

Que souhaites-tu transmettre exactement, et pourquoi est-ce important pour toi ?

Pour moi, la radio est une continuité de mes DJ sets. J’ai grandi en écoutant FG et Nova, des radios qui ne jouaient que de la musique qu’on entendait nulle part ailleurs et qu’on ne voyait jamais à la télé. La liberté qu’offre ce genre d’émission est cruciale pour découvrir de nouvelles choses. Je n’ai aucune barrière musicale, on pourra y entendre le nouveau Kavinsky et découvrir Maylee Todd, par exemple.

Dans cette émission, j’assume et j’endosse un rôle de « grand frère ». J’espère avoir prouvé depuis toutes ces années que je suis capable de dénicher de nouveaux talents. L’époque est complexe, les informations sont volatiles, urgentes et finalement très diluables…. Peut-être pourrais-je jouer le rôle de phare, de guide avec cette émission.

Visited 54 times, 1 visit(s) today