© DR

👀 Cette comédienne sur la scène d’un théâtre parisien, c’est Etienne Jaumet

Éti­enne Jaumet ajoute une nou­velle corde Ă  son arc et asso­cie son tra­vail de musi­cien Ă  celui de comé­di­en le temps d’une pièce de théâtre, Brefs entre­tiens avec des femmes excep­tion­nelles. Elle se dĂ©roulera du 7 au 19 fĂ©vri­er au Théâtre Ouvert dans le 20ème arrondisse­ment de Paris.

©DR

On adore le sax­o­phon­iste et le com­pos­i­teur Ă©lec­tron­ique, on a hâte de dĂ©cou­vrir le comé­di­en. Éti­enne Jaumet, con­nu tant en solo qu’avec son groupe Zom­bie Zom­bie, monte pour la pre­mière fois sur les planch­es Ă  par­tir du 7 fĂ©vri­er prochain pour deux semaines de reprĂ©sen­ta­tion au Théâtre Ouvert, avenue Gam­bet­ta Ă  Paris. La pièce s’in­ti­t­ule Brefs entre­tiens avec des femmes excep­tion­nelles et est conçue par le col­lec­tif de met­teurs en scène Le Grand Cerf Bleu. Éti­enne Jaumet y incar­n­era une femme au quo­ti­di­en pour le moins atyp­ique. Et comme si ça ne suff­i­sait pas pour nous Ă©ton­ner, c’est aus­si lui qui signe la musique de la pièce.

Brefs entre­tiens avec des femmes excep­tion­nelles est écrite par le dra­maturge barcelon­ais Joan Yago et traduite en français par Lau­rent Gal­lar­do. Con­tem­po­rain du théâtre cata­lan, Yago pousse son pub­lic à tenir un regard cri­tique sur ses per­son­nages et par exten­sion sur la place qu’ils occu­pent dans la société. À tra­vers les réc­its de cinq femmes, ques­tion­nées par une voix d’homme sans vis­age, autour de sujets aus­si vastes que le mariage homo­sex­uel, le port d’arme aux États-Unis, la tran­si­d­en­tité ou l’addiction, le dra­maturge bous­cule le regard du spec­ta­teur et l’amène à se ques­tion­ner sur sa pro­pre exis­tence. Ain­si, Éti­enne Jaumet incar­n­era l’une de ces femmes.

(Vis­itĂ© 1 085 fois)