© NASA’S GODDARD SPACE FLIGHT CENTER

🔊 À écouter : la NASA dévoile le son que fait un trou noir, et c’est délirant

Dans le cadre de sa “semaine du trou noir”, la NASA a pub­liĂ© un son Ă©ton­nant : la repro­duc­tion du son qui serait Ă©mis par le trou noir Per­sĂ©e, le plus grand de l’univers. Avec un rĂ©sul­tat totale­ment fascinant.

C’est lit­térale­ment de la musique cos­mique. Le 4 mai, la NASA pub­li­ait sur son site une recon­sti­tu­tion d’un son venu du fond de l’espace. Et plus pré­cisé­ment de Per­sée, le plus grand trou noir de l’univers vis­i­ble, au cen­tre de l’amas de galax­ies du même nom, à 250 mil­lions d’années lumière d’ici. L’observation des rayons X émis a été traduite en sons, puis réadap­tée à l’oreille humaine en rehaus­sant le tout de pas moins de 57 octaves. Soit une mul­ti­pli­ca­tion de la fréquence par 144 tril­lions. Le résul­tat : un gron­de­ment cos­mique, qui a de quoi affol­er notre imag­i­na­tion. On peut y enten­dre le cri d’un dieu ancien de Love­craft, le moteur d’un immense vais­seau spa­tial. Ou, pour les plus vieux, une nou­velle ver­sion de l’énigmatique son d’ouverture du jeu Secret Of Mana.

Ă€ lire Ă©galement
Écouter : la NASA a produit une musique à partir de… l’Univers

 

L’objectif de la NASA est notam­ment de com­bat­tre l’idĂ©e qu’il n’y aurait aucun son dans l’espace. Certes, il est “prin­ci­pale­ment con­sti­tuĂ© de vide, ce qui ne donne aucun moyen au son de se propager”. En revanche, les quelques 190 galax­ies amassĂ©es de Per­sĂ©e gĂ©nèrent “une grande quan­titĂ© de gaz”, capa­ble de trans­met­tre du son. C’est ce gaz qui a Ă©tĂ© exam­inĂ© par le tĂ©le­scope Ă  rayons X Chan­dra, un nom choisi en hom­mage au physi­cien indi­en Sub­rah­manyan Chan­drasekhar, et dĂ©sig­nant la Lune en san­skrit. L’image vio­lette accom­pa­g­nant le son, cor­re­spond juste­ment aux rayons X cap­tĂ©s par Chan­dra. On doit Ă  ce mĂŞme tĂ©le­scope d’autres images très cĂ©lèbres de l’espace, dont cer­taines ont Ă©gale­ment eu droit Ă  leur sonori­sa­tion. Toutes sont com­pilĂ©es sur un site web dĂ©dié… Et ça fait rĂŞver.

(Vis­itĂ© 92 962 fois)