© Samuel Ibram

đź‘€ Shygirl tease son premier album avec le single “Firefly”, et un clip en prime

L’artiste lon­doni­enne Shy­girl mar­que son retour dans le clip de “Fire­fly”, et annonce la date de son pre­mier album sobre­ment ‑et humblement- inti­t­ulĂ© Nymph. Rendez-vous le 30 sep­tem­bre prochain. On aura finale­ment une bonne rai­son d’at­ten­dre la fin de l’été…

Propul­sée comme l’une des fers de lance de cette scène aus­si sen­si­ble que tapageuse qu’on appelle hyper­pop, Shy­girl incar­ne avec les autres acolytes de son label NUXXE (pronon­cé “nioux­ie”) la décon­struc­tion des codes et des bar­rières de gen­res. L’artiste, autant adulée par Rihan­na que par Arca, est devenu une per­son­nal­ité incon­tourn­able d’une musique qui plaît autant à la scène under­ground des clubs lon­doniens qu’aux jeunes ados en besoin de bangers pop pour ani­mer leur soirée. Solide­ment épaulée par les co-fondateurs de NUXXE Sega Bode­ga, Oklou et COUCOU CHLOE, Shy­girl n’a cessé d’as­soir sa posi­tion de pop­star ‑ren­dant au pas­sage son nom de scène totale­ment inco­hérent, tant son aisance séduit. À coups de fea­tur­ings avec des artistes aux styles assumés et tran­chants : du rappeur punk slowthai à l’adepte d’in­strus liq­uid drum n’bass PinkPan­ther­ess, en pas­sant par la diva bri­tan­nique FKA twigs ou la futur­iste vénézuéli­enne Arca.

 

Ă€ lire Ă©galement
Artiste Tsugi à suivre : Shygirl, étrange et fascinante nouvelle étoile de l’expérimentale

 

Shygirl

© Samuel Ibram

Shy­girl sait s’en­tour­er. Elle aura l’oc­ca­sion de le dĂ©mon­tr­er dans son pre­mier album inti­t­ulĂ© Nymph. La date est tombĂ©e, ce sera pour le 30 sep­tem­bre, près de deux ans après son saluĂ© EP ALIAS. En atten­dant, la lon­doni­enne nous fait patien­ter avec un nou­veau clip. “Fire­fly” est disponible  sur les plate­formes de stream­ing. Pour ce nou­veau pro­jet, on peut d’ores et dĂ©jĂ  envis­ager une habile et dĂ©jĂ  sĂ©duisante recette : 20% de bangers clubs, 10% de bruits de sirènes, 30% d’at­ti­tude “bad bitch” et 40% de pro­duc­tions Ă©lec­tro dis­tor­dues, hip-hop, drum n’bass et habil­lĂ©es de nappes envoû­tantes de synthĂ©tiseurs.

Et vous pour­rez la retrou­ver en live Ă  We Love Green, le dimanche 5 juin !

(Vis­itĂ© 206 fois)