Crédit : Netflix

À écouter : l’élégante playlist jazz de la série tournée à Paris The Eddy

La série The Eddy du réal­isa­teur primé Damien Chazelle qui narre la ges­tion d’un club de jazz parisien, s’est offert une bande orig­i­nale XXL, autour de Glen Bal­lard et Randy Ker­ber, avec Jor­ja Smith, Julia Har­ri­man ou Sopi­co. 

Après Whiplash ou La La Land, le réal­isa­teur Damien Chazelle s’est essayé à l’ex­er­ci­ce des séries. Sor­ti le 8 mai dernier en France sur Net­flix, The Eddy illus­tre en huit épisodes l’en­vers du décor d’un club de jazz parisien qui lutte pour sa survie. Le jazz, et la musique en général, est une grande pas­sion du réal­isa­teur Franco-Américain. Pour sa BO, il a ain­si vu les choses en grand, en s’en­tourant de deux pro­duc­teurs de renom. Randy Ker­ber, à qui il avait déjà fait appel pour La La Land, et Glen Bal­lard, qui a pro­duit entre autres pour Quin­cy Jones, Bar­bara Streisand ou Mick­ael Jack­son.

Les deux hommes sont rejoints par la chanteuse Julia Har­ri­man sur “Kiss Me In The Morn­ing”, “Can’t Stay Away”, “Dupin’s Blue” et “Paris In Sep­tem­ber”, qui est l’outro de la playlist. Mais égale­ment par la star bri­tan­nique Jor­ja Smith, qui s’of­fre sa pro­pre ver­sion du titre “Kiss Me In The Morn­ing”, le rappeur Sopi­co, sur “Au milieu” ou la voix sub­lime de St. Vin­cent sur le titre éponyme de la série.

Pour le reste des invités, on retrou­ve Adil Dehbi, Andre Hol­land et Amand­la Sten­berg. Si la série en elle-même divise le pub­lic et la cri­tique, sa BO en revanche ne devrait pas val­oir au réal­isa­teur les mêmes cri­tiques.

(Vis­ité 301 fois)