Skip to main content
Crédit : Netflix
24 juin 2020

À écouter : l’élégante playlist jazz de la série tournée à Paris The Eddy

par Arthus Vaillant

La série The Eddy du réalisateur primé Damien Chazelle qui narre la gestion d’un club de jazz parisien, s’est offert une bande originale XXL, autour de Glen Ballard et Randy Kerber, avec Jorja Smith, Julia Harriman ou Sopico. 

Après Whiplash ou La La Land, le réalisateur Damien Chazelle s’est essayé à l’exercice des séries. Sorti le 8 mai dernier en France sur Netflix, The Eddy illustre en huit épisodes l’envers du décor d’un club de jazz parisien qui lutte pour sa survie. Le jazz, et la musique en général, est une grande passion du réalisateur Franco-Américain. Pour sa BO, il a ainsi vu les choses en grand, en s’entourant de deux producteurs de renom. Randy Kerber, à qui il avait déjà fait appel pour La La Land, et Glen Ballard, qui a produit entre autres pour Quincy Jones, Barbara Streisand ou Mickael Jackson.

Les deux hommes sont rejoints par la chanteuse Julia Harriman sur « Kiss Me In The Morning », « Can’t Stay Away », « Dupin’s Blue » et « Paris In September », qui est l’outro de la playlist. Mais également par la star britannique Jorja Smith, qui s’offre sa propre version du titre « Kiss Me In The Morning », le rappeur Sopico, sur « Au milieu » ou la voix sublime de St. Vincent sur le titre éponyme de la série.

Pour le reste des invités, on retrouve Adil Dehbi, Andre Holland et Amandla Stenberg. Si la série en elle-même divise le public et la critique, sa BO en revanche ne devrait pas valoir au réalisateur les mêmes critiques.

Visited 32 times, 1 visit(s) today