Skip to main content
19 novembre 2018

A voir : 10LEC6 offre un clip mystique à son titre « Ayong Ya Yop »

par Corentin Fraisse

C’est la chanson qui les a faits signer en un éclair chez Ed Banger, après avoir fait craquer Pedro Winter. A l’origine, ils l’avaient composée en 2012 à la demande d’Olivier Millagou pour son expo intitulée Paradise Sounds, qui visait à retrouver le paradis perdu. Les cinq membres de 10LEC6 dévoilent aujourd’hui le clip de « Ayong Ya Yop », qui prend place dans un cadre futuriste apocalyptique, et quelque peu irrationnel.

Ce single, c’est une excursion intensément mouvementée : une palette d’effets voguent de l’oreille gauche à la droite pour nous étourdir, jusqu’à ce que débarquent des guitares qui saturent sur un rythme effréné, et surtout des basses qui grincent autant qu’elles vrombissent… Avant le retour au calme sur un sample de voix doucement envoûtant. Pour clipper ce titre schyzophrénique aux énergies instables, le réalisateur Félix Brady a suivi la même logique que le morceau : dans le pendant vidéo de « Ayong Ya Yop », on marche dans les pas d’un ouvrier kazakh fasciné par une étrange pierre -supposée- précieuse. Pour suivre cette musique de transe, les images alternent entre le calme des étendues paisibles et la folie apparente de cet homme, possédé par les mystérieux pouvoirs de la roche… Jusqu’à un final à couper le souffle, au summum du mystique.

« Ayong Ya Yop » est extrait de l’album Bone Bame de 10LEC6. La sortie du clip s’accompagne d’un EP de deux titres (à écouter ci-dessous) dans lequel on retrouve un remix par l’Américain Tony Quattro, membre du collectif Trouble & Bass.

Retrouvez 10LEC6 en live le 21 novembre à Paris pour l’ouverture de l’Apple Store des Champs-Elysées, et le 15 décembre au Hasard Ludique pour le festival Nyokobop

Visited 12 times, 1 visit(s) today