A voir : Björk dévoile le clip organique et floral de “Tabula Rasa”

Il est de ces artistes dont l’identité est si sin­gulière qu’on peut les recon­naître d’un sim­ple coup d’oeil. Björk a déjà prou­vé qu’elle apparte­nait à ceux‐là. D’ailleurs, son tout dernier clip “Tab­u­la Rasa” le con­firme bien. Il vient illus­tr­er un titre car­ac­térisé par une voix éthérée et une pro­duc­tion très légère, presque absente, qui appa­raît sur le dernier album de la chanteuse, Utopia, sor­ti en novem­bre 2017.

Pour accom­pa­g­n­er un tel morceau, le clip mêle une grande sobriété et la veine Björk si étrange et presque alienesque. La chanteuse a fait appel à l’artiste dig­i­tal alle­mand Tobias Gremm­ler. Spé­cial­isé dans l’art numérique, il s’intéresse de près à la dynamique du mou­ve­ment et à la philoso­phie du Kung Fu. Con­cer­nant l’élaboration du clip, il a déclaré : ““Lorsque j’ai créé la vidéo, j’étais pro­fondé­ment inspiré par la musique et les paroles de “Tab­u­la Rasa”. La trans­for­ma­tion visuelle de Björk en une fleur aux allures de faune et de paysages mon­tag­neux incar­ne le con­cept utopique d’une coex­is­tence har­monieuse entre la nature et l’humain, basée sur l’empathie.”

Le clip de “Tab­u­la Rasa” ne mar­que pas la pre­mière col­lab­o­ra­tion entre les deux artistes. C’est en effet à Tobias Gremm­ler que l’on doit les effets visuels du show live inti­t­ulé Cor­nu­copia, en référence à la corne d’abondance, qui se déroule actuelle­ment et jusqu’au 1er juin à New‐York. Si les dates s’accordent avec vos vacances aux Etats‐Unis, inutile de crier vic­toire : le spec­ta­cle est archi com­plet. Pour vous con­sol­er, vous pou­vez tou­jours écouter en boucle Utopia.

(Vis­ité 899 fois)