À voir : Blood Orange revient avec le clip rococo de “Benzo”

Marie-Antoinette n’a qu’à bien se tenir. Dans son nou­veau clip, Devon­té Hynes, alias Blood Orange, a choisi de revis­iter les cours royales du XVI­I­Ième siè­cle, pour notre plus grand plaisir. Couleurs pas­tels et maquil­lages out­ranciers font la réus­site de cette vidéo, réal­isée par nul autre que le chanteur en per­son­ne. Non non, promis, ce n’est pas Sofia Cop­po­la qui se cache der­rière la caméra. D’ailleurs, pour repren­dre le rôle d’une sou­veraine fan de mac­arons et de con­certs très intimes, exit Kirsten Dun­st, et place à Ian Isi­ah (chanteur de RnB égale­ment con­nu sous le nom de BIG SHUGGA). Il y joue une reine impa­tiente de voir Dev Hynes en per­ruque jouer du vio­lon­celle avec brio. Une per­for­mance réussie pour un clip frais et ironique.

Cette mise en scène vient illus­tr­er “Ben­zo”, extrait de la mix­tape Angel’s Pulse sor­tie le 12 juil­let dernier sur le label Domi­no. Un petit cadeau de Blood Orange com­posé de qua­torze titres rel­a­tive­ment courts. L’artiste le décrit comme un “épi­logue” à Negro Swan, son disque sor­ti l’an dernier : J’ai l’habitude, au fil des années, de faire des dis­ques que je n’offre qu’à des amis, à des gens dans la rue, ou que je garde juste pour moi. Générale­ment, ces chan­sons sont faites directe­ment après l’album que je viens de sor­tir. Un peu comme un épi­logue à ce que j’ai déjà fait. Cette fois-ci.… J’ai décidé de le sor­tir. J’y mets autant de tra­vail et d’attention que pour les albums que j’ai sor­tis, mais pour une rai­son ou une autre, j’ai appris à ne pas sor­tir les choses à l’instant où je les ai finies. Mais j’ai pris de l’âge, et la vie est imprévis­i­ble et ter­ri­fi­ante… alors voilà les amis.” Un disque qui porte comme un air de vacances donc, celui d’une réu­nion entre amis, comme en témoigne la présence de Ian Isi­ah sur plusieurs morceaux tels que “Birm­ing­ham” et “Berlin”. À con­som­mer frais de préférence.

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 232 fois)